Environ 300 réfugiés syriens sont arrivés à Montréal

Les 301 réfugiés arrivés mercredi soir à Montréal... (PHOTO FOURNIE PAR AIR TRANSAT ET ADM)

Agrandir

Les 301 réfugiés arrivés mercredi soir à Montréal avaient quitté Amman, en Jordanie, à bord d'un vol de la compagnie aérienne Air Transat, une première.

PHOTO FOURNIE PAR AIR TRANSAT ET ADM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un deuxième vol de réfugiés organisé par le gouvernement fédéral a atterri à Montréal, mercredi soir, avec à son bord 298 nouveaux arrivants prêts à refaire leur vie au Québec. Mais à une semaine du jour de l'An, Ottawa ne peut plus garantir que 10 000 réfugiés syriens mettront les pieds au pays comme prévu en 2015, a annoncé le ministre de l'Immigration du Canada, John McCallum.

En date de lundi, 1869 réfugiés syriens avaient été admis au Canada depuis le 4 novembre. L'engagement symbolique du gouvernement Trudeau d'accueillir 10 000 réfugiés à temps pour participer au compte à rebours de 2016 est donc colossal à huit jours de son échéance. Pour ce faire, près de 1000 personnes devraient ainsi poser leurs valises au pays tous les jours.Néanmoins, le ministre McCallum a soutenu mercredi matin, lors d'une annonce officielle à Ottawa, qu'il y avait toujours de «bonnes chances» que cet objectif soit atteint. «Nous remuons ciel et terre pour les faire arriver le plus vite que l'on peut, mais d'une manière correcte et appropriée, qui tient compte des questions médicales et de sécurité, entre autres», a-t-il expliqué.

Les 10 000 réfugiés ont déjà été identifiés par les fonctionnaires fédéraux, a précisé John McCallum. Ottawa risque donc de manquer sa cible en raison d'éléments indépendants de sa volonté, comme des conditions météorologiques peu propices au vol. Les réfugiés sélectionnés désirent aussi prendre le temps de dire au revoir à leurs proches. La grande majorité de ces premiers réfugiés sont parrainés par des citoyens ou des organismes, et non pas par l'État.

«Nous gardons notre objectif de 10 000 d'ici la fin de l'année, mais il y a des défis et il est moins possible de garantir cette cible que celle de 25 000», a déclaré le ministre McCallum. En campagne électorale, Justin Trudeau s'était engagé à accueillir 25 000 réfugiés syriens d'ici le 31 décembre 2015. Or, il a dû repousser de deux mois cet engagement au cours de l'automne.

L'objectif du gouvernement Couillard d'accueillir 3650 réfugiés syriens en 2015 reste cependant le même, malgré l'annonce du ministre McCallum, a confirmé à La Presse Jonathan Lavallée, porte-parole du ministère de l'Immigration. Jusqu'à présent, 1376 réfugiés ont mis les pieds au Québec cette année.

Les 301 réfugiés arrivés mercredi soir à Montréal avaient quitté Amman, en Jordanie, à bord d'un vol de la compagnie aérienne Air Transat, une première. «Nous sommes très heureux d'être la première compagnie aérienne canadienne à participer à cette opération humanitaire d'envergure et ainsi prêter main-forte au gouvernement canadien et aux autorités internationales», a déclaré Jean-François Lemay, directeur général d'Air Transat, par voie de communiqué. Sur ces 298 réfugiés, quatre se dirigeront vers l'Alberta.

Le prochain vol organisé par le gouvernement fédéral à destination de Montréal est prévu lundi prochain.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer