Un député libéral atteint de la maladie de Lou Gehrig

Le député d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, a appris vendredi dernier... (Photo d'archives, Le Droit)

Agrandir

Le député d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, a appris vendredi dernier qu'il était atteint de sclérose latérale amyotrophique (SLA), une maladie incurable.

Photo d'archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
OTTAWA

Atteint de la maladie de Lou Gehrig, le député libéral Mauril Bélanger a décidé de retirer sa candidature pour le poste de président de la Chambre des communes.

Le représentant de la circonscription ontarienne d'Ottawa-Vanier dit avoir appris au cours des derniers jours qu'il souffrait de cette maladie incurable.

«Vendredi dernier, j'ai rencontré un neurologue de grande réputation, le docteur Pierre Bourque. Suite à plusieurs examens, il m'a diagnostiqué comme étant atteint de la sclérose latérale amyotrophique (SLA)», écrit M. Bélanger dans un message envoyé à ses collègues.

Il précise dans la même déclaration qu'il continuera à siéger comme député à la Chambre des communes, mais qu'il se retire de la course à la présidence «étant donné l'avis du médecin».

Il a tenu à remercier tous ceux qui ont appuyé ses efforts dans cette démarche: «Je leur serai éternellement reconnaissant».

Député d'expérience, Mauril Bélanger a été élu sans interruption sous la bannière libérale depuis 1995 dans sa circonscription de la capitale nationale.

Le premier ministre Justin Trudeau, qui est actuellement à la Conférence de Paris sur le climat, s'est tourné vers Twitter pour envoyer des mots d'encouragement à son député.

«Aujourd'hui mes pensées sont avec mon ami ↋Mauril-Belanger. Il faut rester fort. Mauril, nous te soutiendrons toujours», a-t-il écrit.

Les chefs de l'opposition - ainsi que plusieurs autres de ses collègues politiciens, anciens et présents - lui ont souhaité bon courage sur le même réseau social.

«Nous sommes tous avec vous dans la lutte contre la SLA», a écrit la leader intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose.

«Courage à toi ↋Mauril-Belanger et à ta famille. Nous sommes tous attristés par cette nouvelle», a pour sa part souligné le chef néo-démocrate Thomas Mulcair.

La SLA est une maladie neuromusculaire qui s'attaque aux neurones et à la moelle épinière et entraîne progressivement la paralysie du corps, précise-t-on sur le site de la Société de la SLA.

La campagne du «Ice Bucket Challenge», qui a fait fureur sur les réseaux sociaux, a contribué à sensibiliser la population à cette maladie.

Mauril Bélanger se posait des questions sur son état de santé depuis un certain temps, aux prises avec un affaiblissement inexpliqué de sa voix.

Il avait prévenu la semaine dernière qu'il pourrait retirer sa candidature en fonction des résultats de ses examens médicaux.

Les députés qui convoitent le poste de président des Communes sont les libéraux Denis Paradis, Geoff Regan, Scott Simms et Yasmin Ratansi. Le conservateur Bruce Stanton est aussi intéressé.

L'élection, qui se fera par scrutin préférentiel, aura lieu jeudi, alors que les parlementaires effectueront leur rentrée à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer