John Baird ne briguera pas la direction du Parti conservateur

L'ancien ministre des Affaires étrangères, John Baird, n'est... (Photo Mark Blinch, Reuters)

Agrandir

L'ancien ministre des Affaires étrangères, John Baird, n'est pas intéressé à briquer la direction du PCC.

Photo Mark Blinch, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) L'ancien ministre des Affaires étrangères, John Baird, tue dans l'oeuf les spéculations sur la possibilité qu'il brigue la direction du Parti conservateur du Canada.

Le Globe and Mail a rapporté lundi que le politicien de carrière, qui a tiré sa révérence en février pour travailler dans le secteur privé, souhaiterait maintenant entrer dans la course pour remplacer Stephen Harper. Mais M. Baird a fermement nié ces informations, dans une déclaration diffusée lundi avant-midi.

« John Baird ne briguera pas la direction du Parti conservateur du Canada », tranche le titre du communiqué.

« Lorsque j'ai quitté la politique, j'ai parlé de commencer un nouveau chapitre dans ma vie. Je suis extrêmement heureux avec ce nouveau chapitre et je resterai concentré sur mon travail dans le secteur privé », a-t-il déclaré.

Deux nouveaux candidats à l'intérim

Aucun conservateur n'a encore fermement exprimé son intention de succéder à M. Harper pour diriger le parti.

Quelques-uns ont toutefois manifesté leur intérêt à agir comme chef intérimaire.

Lundi matin, deux nouveaux députés ont ainsi levé la main : Rob Nicholson et Erin O'Toole.

M. O'Toole était ministre des Anciens Combattants dans le gouvernement Harper. M. Nicholson a dirigé les ministères de la Justice, de la Défense et des Affaires étrangères.

L'ancienne ministre des Travaux publics, Diane Finley, a été la première à annoncer sa candidature la semaine dernière.

Tous trois sont des députés de l'Ontario. Aucun Québécois n'est encore en lice. Denis Lebel, lieutenant québécois de Stephen Harper, a toutefois été pressenti.

L'une des conditions pour une telle course au leadership intérimaire est que le candidat n'ait pas l'ambition d'entrer aussi dans la course à la direction permanente du parti.

Les noms de Jason Kenney, Michelle Rempell, Peter MacKay et Maxime Bernier sont parmi ceux qui sont les plus souvent évoqués comme étant susceptibles d'entrer dans cette course.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer