Partis fédéraux: la guerre des «J'aime»

Si les conservateurs ont éclipsé les autres partis... (PHOTOS ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Si les conservateurs ont éclipsé les autres partis en nombre de « J'aime», le NPD est quant à lui sur une bonne lancée. De son côté, Justin Trudeau peut se réjouir d'être le chef le plus populaire actuellement.

PHOTOS ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Selon Facebook Canada, Justin Trudeau serait le chef le plus populaire « à l'heure actuelle » sur le réseau social. Le Parti conservateur aurait éclipsé les autres formations politiques en nombre de « J'aime » au cours des 12 derniers mois alors que Thomas Mulcair compterait les internautes les plus actifs.

De plus en plus de «J'aime» pour le NPD

À quelques mois des élections fédérales, Facebook Canada a publié hier des données sur les choix et les habitudes politiques de ses utilisateurs au cours de la dernière année. Plus de 20 millions de Canadiens sont abonnés au réseau social, soit environ 70 % de l'électorat.

Les résultats recueillis font état d'une tendance à la hausse pour le Nouveau Parti démocratique, qui a connu « le plus fort pourcentage de croissance » de mentions « J'aime » au cours des derniers mois sur la page du parti.

Les conservateurs sont les plus populaires

En revanche, les militants conservateurs sont les champions de « l'interaction », avec 36 % des actions politiques totales faites sur Facebook au cours du dernier trimestre.

Une interaction est comptabilisée lorsque quelqu'un « aime » une page, la « partage » ou commente son contenu. La page du parti est beaucoup plus populaire que celle de son chef. Stephen Harper arrive au troisième rang des chefs au chapitre des interactions sur son profil Facebook.

Trudeau loin devant

Le Parti libéral du Canada trouve aussi son compte dans cet exercice : la page Facebook de Justin Trudeau a généré 37 % de toutes les interactions des pages de chefs de parti lors des trois derniers mois. Une moyenne deux fois plus élevée que le profil Facebook du parti, qui ne génère que 18 % des interactions faites par les abonnées des pages de partis politiques.

Les bloquistes hyperactifs

Moins nombreux, les militants du Bloc québécois restent toutefois les plus fervents internautes. Les gens abonnés à la page de Mario Beaulieu, chef du parti au moment où les résultats ont été comptabilisés, ont effectué en moyenne 8,4 interactions, un sommet. Les militants abonnés à la page du Bloc sont aussi les plus engagés, avec une moyenne de cinq actions par internaute. Gilles Duceppe, le nouveau chef, a lui aussi une page Facebook comptant près de 10 000 abonnés, mais les données datent d'avant son retour.

Des stratégies efficaces?

Au-delà des chiffres, les données permettent aussi aux formations politiques de mesurer l'efficacité des stratégies web mises de l'avant. Kevin Chan, chef des politiques publiques chez Facebook, souligne que le Parti conservateur du Canada a l'habitude de mettre en ligne des vidéos montrant au public les bons coups du gouvernement. Thomas Mulcair, lui, s'est engagé à répondre en ligne aux questions que des Canadiens lui poseront, tandis que Justin Trudeau a récemment publié en direct sur sa page Facebook sa plus récente annonce en matière de transparence.

« Les gens sur Facebook veulent du contenu qui est intéressant, créatif, authentique. Ils veulent interagir avec des hommes politiques », dit Kevin Chan en entrevue à La Presse. Selon lui, les données montrent de « bonnes nouvelles » pour chacun des principaux partis politiques. L'entreprise indique que la divulgation de ses données se veut « non partisane » et vise à mesurer l'intérêt politique des Canadiens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer