Le NPD promet de rétablir la livraison du courrier à domicile s'il est élu

Postes Canada avait annoncé fin 2013 sa décision... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Postes Canada avait annoncé fin 2013 sa décision d'abolir la livraison des lettres à domicile, graduellement sur une période de cinq ans. Les citoyens allaient plutôt devoir récupérer leur courrier dans des boîtes postales communautaires.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Montréal

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) proteste depuis plus d'un an contre la décision de Postes Canada et en a fait jeudi une promesse électorale: s'il est élu, le parti s'engage à rétablir la livraison du courrier à domicile.

À Montréal, devant un bureau de Postes Canada du quartier Rosemont, le député Alexandre Boulerice a indiqué que la livraison serait rétablie partout où elle a été supprimée.

Le courrier se rendra dans les boîtes aux lettres comme avant, cinq jours par semaine, a précisé le député néo-démocrate, soulignant toutefois que la fréquence de la livraison pourrait éventuellement être revue. Des discussions avec Postes Canada devront avoir lieu à ce sujet, dit-il.

«Tous ceux qui ont perdu le service pendant l'année 2014 et l'année 2015 vont voir le courrier revenir dans leurs boîtes aux lettres chez eux, à la maison ou à leur appartement», a-t-il déclaré jeudi dans sa circonscription.

«On s'attend à être capable de refaire cela dans l'espace de 12 à 24 mois après avoir pris le pouvoir», a-t-il précisé.

La promesse vise à rétablir la situation comme elle était avant décembre 2013. Ainsi, ceux qui n'avaient pas de courrier à domicile avant cette date ne l'auront pas plus avec un gouvernement du NPD.

La formation politique fédérale déplore l'impact de cette décision de Postes Canada sur les personnes âgées, handicapées ou à mobilité réduite.

Postes Canada avait annoncé fin 2013 sa décision d'abolir la livraison des lettres à domicile, graduellement sur une période de cinq ans. Les citoyens allaient plutôt devoir récupérer leur courrier dans des boîtes postales communautaires.

L'entreprise avait justifié sa décision en affirmant que sa rentabilité était menacée, soutenant devoir prendre des décisions d'affaires pour maintenir ses secteurs les plus rentables comme la livraison des colis. La lettre-poste serait par ailleurs de moins en moins utilisée en raison de l'usage toujours croissant des courriels et des transactions par Internet, faisait valoir la société d'État.

Le NPD rappelle que Postes Canada a fait des profits nets de près de 200 millions $ l'an dernier et estime que sa décision n'est pas justifiée par des raisons financières.

«Postes Canada a fait des profits 19 années sur 20, a dit M. Boulerice. Ils ont les moyens de faire la livraison à domicile.»

L'entreprise doit toutefois chercher de nouvelles sources de revenus et trouver des méthodes pour améliorer son efficacité, a-t-il ajouté.

Le député néo-démocrate Robert Chisholm de la Nouvelle-Écosse avait aussi brièvement mentionné cette promesse électorale de rétablir la livraison à domicile lors d'une déclaration aux Communes faite la semaine dernière.

Le NPD dénonce d'ailleurs cette décision depuis le début. Il accuse le gouvernement conservateur d'être responsable des changements et a tenté de faire infirmer la décision d'abolir le service à domicile avec une motion aux Communes, sans succès.

Le gouvernement Harper réplique chaque fois en soulignant que Postes Canada est une entreprise indépendante, qui prend ses propres décisions d'affaires, dans un contexte où la rentabilité du service postal n'était pas au rendez-vous.

Le Parti libéral du Canada aussi estime inacceptable cette décision de Postes Canada de cesser la livraison de lettres à la maison.

L'installation des boîtes postales communautaires a déjà commencé et a soulevé à maints endroits l'ire de la population. La Ville de Montréal a récemment annoncé son intention de se joindre au recours entamé par le Syndicat des travailleurs des postes et de plusieurs organismes de défense des aînés et des personnes handicapées contre Postes Canada en Cour fédérale.

Profits au premier trimestre

Le Groupe d'entreprises de Postes Canada a par ailleurs renoué avec les profits au premier trimestre, même si la baisse des volumes de courrier par lettre a continué de s'accentuer.

Le regroupement, qui comprend les résultats financiers de Postes Canada, Purolator, Innovapost et Groupe SCI, a affiché jeudi un bénéfice avant impôts de 22 millions $, comparativement à une perte de 37 millions $ lors de la même période un an plus tôt.

Les revenus ont progressé de 10 pour cent à 2,06 milliards $, en regard de ceux de 1,87 milliard $ de l'an dernier.

Les principales activités de Postes Canada, qui se concentrent sur la livraison de lettre et de colis, ont aussi vu leurs résultats s'améliorer, notamment grâce à la hausse des prix des timbres. Ce segment des activités a réalisé un bénéfice de 24 millions $ avant impôts, comparativement à une perte de 27 millions $ il y a un an, tandis que ses revenus ont grimpé de 6,4 pour cent à 1,64 milliard $.

Les volumes de lettres ont diminué de 8,4 pour cent par rapport à la même période l'an dernier.

Le congé de Pâques a fait en sorte que le premier trimestre de cette année, clos le 4 avril, comptait trois jours ouvrables de plus que l'an dernier. Cette différence a eu un impact positif de cinq pour cent sur les revenus, mais les coûts opérationnels ont aussi progressé de six pour cent, a précisé l'entreprise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer