Jour du Souvenir férié: le projet de loi privé du NPD en danger

Le projet de loi privé proposant que le Jour du Souvenir devienne un jour férié... (PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LEDROIT)

Agrandir

PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LEDROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le projet de loi privé proposant que le Jour du Souvenir devienne un jour férié partout au Canada semble destiné à l'oubli alors que la session parlementaire s'achève à la Chambre des communes.

Le projet de loi proposé par le député du Nouveau Parti démocratique (NPD) Dan Harris doit être soumis à un comité parlementaire ce mardi, après que le gouvernement conservateur ait demandé qu'il soit étudié plus longuement. Pourtant, la plupart des témoins à être entendus ont déjà livré leurs commentaires devant un autre comité.

Dan Harris croit maintenant improbable que le projet de loi reçoive les sanctions de la Chambre des communes et du Sénat avant la fin de la session. L'ajournement pour l'été sera suivi d'une dissolution du Parlement et d'une élection générale, en octobre.

Le député Harris reproche au gouvernement conservateur d'avoir tout fait pour nuire au cheminement de son projet de loi dans les délais requis.

Le projet de loi de Dan Harris maintiendrait entre les mains des provinces le pouvoir de déterminer si le 11 novembre serait férié ou non.

La Légion royale canadienne s'oppose à la législation, prévoyant qu'un jour férié réduirait la fréquentation aux diverses cérémonies commémoratives et le nombre d'activités éducatives à l'égard des jeunes Canadiens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer