L'activité militante sous la loupe du gouvernement

Des manifestatnts ont marché contre le projet de... (Photo: PC)

Agrandir

Des manifestatnts ont marché contre le projet de l'oléoduc Northern Gateway, à Vancouver, le 17 juin 2014.

Photo: PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jim Bronskill
La Presse Canadienne
Ottawa

L'usage des médias sociaux, l'essor du «journalisme citoyen» et le militantisme des jeunes figurent parmi les tendances clés soulignées dans une analyse fédérale des activités de protestation au Canada au cours des cinq dernières années.

Une portée géographique croissante et une augmentation remarquable dans les manifestations ciblant des infrastructures telles que les voies ferroviaires font aussi croître l'impact de ces protestations, indique l'analyse du Centre des opérations du gouvernement (COG), obtenue grâce à la Loi sur l'accès à l'information.

Le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) a inclus l'analyse des risques du printemps 2014 dans des documents préparés pour deux rencontres des sous-ministres du comité sur les ressources et l'énergie en avril dernier.

Ces rencontres émanaient de la volonté du gouvernement fédéral de se préparer en vue de possibles manifestations en réaction à des décisions sur des projets de matières premières tels que l'oléoduc Northern Gateway.

Ces documents alimentent les craintes à l'égard du projet de loi antiterroriste conservateur C-51 qui permettrait un partage beaucoup plus facile de renseignements sur les citoyens entre les multiples ministères et agences gouvernementales, a fait valoir le directeur général de l'Association des libertés civiles de la Colombie-Britannique, Josh Paterson.

Selon M. Paterson, cette analyse fédérale semble être l'exemple parfait de ce qu'il faut craindre de certains articles du projet de loi quant à la protection de la vie privée et des droits et libertés de chacun.

Le Centre des opérations du gouvernement avait prédit un faible risque pour 2014, avec la possibilité d'événements d'envergure moyenne - tels que la perturbation de voies de transport.

Les responsables estimaient que l'opposition aux pipelines et à la fracturation gazière et pétrolière, de même que les enjeux environnementaux et autochtones plus larges, risquaient de mener à des «protestations étendues ou perturbatrices», mais personne n'avait d'information sur une «activité d'organisation significative» à cet égard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer