La conservatrice Eve Adams se joint aux libéraux

Eve Adams et le chef du PLC, Justin... (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

Agrandir

Eve Adams et le chef du PLC, Justin Trudeau.

PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Une députée du Parti conservateur, Eve Adams, se joint au Parti libéral du Canada. Mme Adams et le chef libéral Justin Trudeau en ont fait l'annonce lors d'une conférence de presse lundi matin.

La députée a dénoncé la politique de division du gouvernement conservateur et affirmé qu'en tant que militante de longue date de l'ancien Parti progressiste-conservateur, elle ne se reconnaît plus dans la formation du premier ministre Stephen Harper.

Mme Adams, qui représente une circonscription de la grande région de Toronto à la Chambre des communes, a dû se retirer de la course pour devenir candidate dans une autre circonscription ontarienne lorsque cette course s'est transformée en bataille ouverte au sein du Parti conservateur.

La querelle a forcé le conjoint de Mme Adams, Dimitri Soudas, à quitter son poste de directeur général du Parti conservateur pour son implication dans le dossier.

Elle a nié que cet épisode a été la cause de son départ. «Honnêtement, ce n'est pas une question d'avoir une mauvaise journée au bureau», a-t-elle déclaré.

«Mes valeurs ne sont tout simplement pas alignées avec celles de cette équipe, a-t-elle ajouté. J'aimerais continuer à servir les Canadiens et je crois que Justin Trudeau et le Parti libéral offrent le leadership le plus positif et empreint d'espoir.»

Le Parti conservateur a offert une différente interprétation des faits, dans un bref communiqué lundi. Le président John Walsh a affirmé qu'il a avisé Mme Adams il y a moins de deux semaines qu'elle ne pourrait pas être candidate aux prochaines élections.

«Je l'ai informée par écrit le 29 janvier qu'elle ne serait pas autorisée à être candidate pour notre parti aux prochaines élections en raison de l'inconduite dans la course à l'investiture de la circonscription d'Oakville North - Burlington», a écrit M. Walsh, ajoutant qu'il répondait à une demande écrite en ce sens il y a «à peine deux semaines».

Mme Adams, qui occupait jusqu'à lundi matin le poste de secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, siégera donc comme députée libérale jusqu'aux prochaines élections fédérales, prévues en octobre. Elle devrait tenter sa chance dans une circonscription de la grande région de Toronto, mais elle n'a pas précisé laquelle.

La nouvelle députée libérale a refusé à plusieurs reprises de préciser le rôle que jouerait son conjoint Dimitri Soudas dans les circonstances. M. Soudas a été directeur du Parti conservateur et directeur des communications de Stephen Harper pendant plusieurs années. Des rumeurs récentes l'envoyaient comme candidat conservateur dans une circonscription ontarienne en vue du prochain scrutin.

Elle a précisé qu'elle a elle-même approché les libéraux pour entamer des pourparlers et qu'elle a avisé le premier ministre Harper de sa décision «par lettre» lundi matin.

Le NPD, qui s'oppose à ce type de défections, a dénoncé la décision des libéraux et de Mme Adams, qui selon le parti est susceptible d'alimenter le cynisme des électeurs.

«Le NPD demande à Eve Adams de respecter la démocratie, de démissionner et de se présenter à nouveau dans le cadre d'une élection partielle», a exhorté le député néo-démocrate Charlie Angus.

Le chef libéral Justin Trudeau a fait valoir qu'il revient aux députés de déterminer le meilleur moyen de mieux représenter leurs électeurs.

«L'une des clés de la victoire du Parti libéral aux prochaines élections est de convaincre des gens qui ont voté pour d'autres partis aux dernières élections de voter pour ce parti maintenant», a ajouté M. Trudeau.

Il a précisé que les députés de son parti se sont prononcés la semaine dernière en faveur du principe d'attirer des députés d'autres formations pour grossir les rangs de leur caucus, mais que le nom d'Eve Adams n'a pas été discuté.

Dimitri Soudas a réagi sur Twitter en milieu d'après-midi: «J'appuie pleinement la décision d'Eve Adams. Elle est intelligente, travaillante et attentionnée», a-t-il écrit.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer