Les provinces se préparent en vue des élections fédérales

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, participe... (PHOTO CLÉMENT ALLARD, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, participe à cette rencontre.

PHOTO CLÉMENT ALLARD, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) Même si Stephen Harper a encore une fois décliné leur invitation de les rencontrer alors qu'ils se réunissent dans la capitale fédérale aujourd'hui, les premiers ministres des provinces n'ont pas dit leur dernier mot.

Les élections fédérales prévues en octobre constituent un passage obligé pour Stephen Harper et les leaders des autres partis politiques. Et les premiers ministres des provinces y voient là l'occasion d'arracher des engagements fermes de la part de ceux qui aspirent à diriger le pays.

Toutes portes fermées, aujourd'hui, les leaders des provinces discuteront des enjeux prioritaires qui devront être traités par le gouvernement fédéral au cours des prochaines années. Les chefs fédéraux seront invités, avant le scrutin du 19 octobre, à prendre des engagements fermes dans des dossiers comme le financement de la santé, les investissements dans les infrastructures et les relations fédérales-provinciales.

Élections fédérales

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Robert Ghiz, qui préside sa dernière réunion du Conseil de la fédération avant de quitter la politique, a indiqué à La Presse que le prochain scrutin fédéral était un sujet incontournable à l'ordre du jour.

«Même si le premier ministre ne nous rencontrera pas, c'est une bonne occasion pour nous de mettre de l'avant ce que nous croyons être des questions prioritaires non seulement pour le gouvernement fédéral du jour, mais aussi pour tous les partis politiques fédéraux en vue des prochaines élections», a affirmé M. Ghiz en entrevue.

«Il y a une occasion pour les partis politiques fédéraux de vraiment écouter ce que les premiers ministres des provinces ont à dire parce que ce sont des questions prioritaires pour les Canadiens», a-t-il ajouté, précisant que ses homologues et lui tenteraient de trouver les enjeux qui font consensus parmi provinces.

Économie et pétrole

Il est acquis que l'économie sera le principal sujet de cette rencontre extraordinaire du Conseil de la fédération à Ottawa. Les premiers ministres ont d'ailleurs décidé de tenir cette réunion afin de discuter des conséquences de la chute brutale du prix du pétrole sur l'économie et les finances de chacune des provinces.

L'ancien greffier du Conseil privé, Kevin Lynch, qui travaille aujourd'hui pour BMO, fera une présentation détaillée sur l'état de santé de l'économie dans la foulée du choc pétrolier et de la baisse de la valeur du dollar canadien.

À l'instar de la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, M. Ghiz croit que le gouvernement fédéral devrait délier les cordons de sa bourse pour investir davantage dans les projets d'infrastructures au pays. Il croit aussi qu'il faut jeter un sérieux coup d'oeil au financement du système de santé afin de tenir compte du vieillissement de la population.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, participe à cette rencontre. Ses homologues de l'Alberta, Jim Prentice, et de la Saskatchewan, Brad Wall, seront toutefois absents. Ces deux provinces sont les plus durement touchées par la baisse du prix du pétrole.

Plusieurs premiers ministres cachaient mal leur déception, hier, de voir que Stephen Harper refuse de les rencontrer au moment où l'économie canadienne entre dans une période de turbulences.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer