Trudeau refuse de dire s'il reporterait l'atteinte du déficit zéro

Interrogé par les journalistes mercredi, en marge de... (PHOTO GEOFF ROBINS, PC)

Agrandir

Interrogé par les journalistes mercredi, en marge de la réunion du caucus libéral, Justin Trudeau a soutenu que la baisse inattendue du taux directeur de la Banque du Canada vient prouver à nouveau que le gouvernement de Stephen Harper a emprunté la mauvaise voie en matière économique.

PHOTO GEOFF ROBINS, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
LONDON, Ontario

Justin Trudeau refuse de dire si le gouvernement conservateur devrait reporter l'atteinte du déficit zéro, compte tenu des perturbations économiques actuelles provoquées par la dégringolade des prix du pétrole.

Interrogé par les journalistes mercredi en marge de la réunion du caucus libéral avant l'ouverture de la prochaine session parlementaire, M. Trudeau a soutenu que la baisse inattendue du taux directeur de la Banque du Canada vient prouver à nouveau que le gouvernement de Stephen Harper a emprunté la mauvaise voie en matière économique.

Selon lui, le gouvernement devrait s'appliquer à créer des emplois et à relancer l'économie, et non offrir des réductions d'impôts de 2,4 milliards $ aux familles les plus riches - par l'entremise du fractionnement des revenus.

Certains économistes estiment que le gouvernement conservateur devrait investir dans des secteurs comme les infrastructures pour soutenir la croissance, et abandonner son obsession du déficit zéro dans son prochain budget, après six années de déficits successifs.

Mais M. Trudeau, lui, ne va pas aussi loin. Le chef libéral a évité de se prononcer sur le bien-fondé d'afficher un léger déficit jusqu'à ce que l'économie soit plus stable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer