Harper change son ministre des Anciens Combattants

L'ex-ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino.... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

L'ex-ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) À 10 mois des prochaines élections, le premier ministre Stephen Harper a décidé de relever Julian Fantino de ses fonctions de ministre des Anciens Combattants, critiqué de toutes parts pour ses bourdes et son manque d'égard envers ceux qui ont servi dans les Forces armées canadiennes.

Erin O'Toole est devenu ministre des Anciens Combattants.... (PHOTO CHRIS WATTIE, ARCHIVES REUTERS) - image 1.0

Agrandir

Erin O'Toole est devenu ministre des Anciens Combattants.

PHOTO CHRIS WATTIE, ARCHIVES REUTERS

M. Harper a remplacé M. Fantino par le député conservateur de l'Ontario Erin O'Toole, un ancien militaire qui a démontré ses talents de communicateur au fil  des mois. Le NPD et le Parti libéral réclamaient la démission de M. Fantino depuis plusieurs semaines.

M. Fantino a donc été relégué au poste moins visible de ministre associé à la Défense nationale, un poste qu'il a déjà occupé avant d'accéder à la barre du ministère de la Coopération internationale en mai 2011 et d'être muté au ministère des Anciens combattants en juillet 2013.

En tant que ministre associé, M. Fantino se rapportera au ministre de la Défense Rob Nicholson et secondera ce dernier dans les domaines de la souveraineté dans l'Arctique, de la sécurité des technologies de l'information et du renseignement étranger, a annoncé M. Harper dans un communiqué de presse.

« Notre gouvernement continue de se concentrer sur les priorités des Canadiens : les emplois, l'économie, la sécurité des collectivités et la défense des valeurs canadiennes au pays et à l'étranger. Dans cet esprit, nous avons demandé à M. Fantino et à M. O'Toole de mettre à profit leurs vastes connaissances et leur solide expérience dans le cadre de ces importants portefeuilles », a affirmé M. Harper dans un communiqué de presse.

Le premier s'est rendu à Rideau Hall, la résidence officielle du gouverneur général, en compagnie de MM. Fantino et O'Toole, pour la traditionnelle cérémonie de prestation de serment de ses nouveaux ministres. Son bureau n'a pas avisé les médias au préalable de la tenue de cette cérémonie.

Ancien chef de la Police provinciale de l'Ontario, M. Fantino s'est mis à dos les diverses associations des anciens combattants qui l'accusaient d'avoir mis la hache dans les services destinés aux militaires ayant servi à l'étranger.

Sous sa houlette, neuf centres de services régionaux ont été fermés dans l'ensemble du pays. M. Fantino a aussi été vertement critiqué pour avoir annoncé des investissements de 200 millions de dollars pour fournir des services de santé mentale aux militaires sur... 50 ans. Mais au moment de faire son annonce, il avait plutôt affirmé que ces investissements seraient échelonnés sur six ans.

M. Fantino a également eu du mal à expliquer pourquoi son ministère n'avait pas utilisé quelque 1,1 milliard de dollars en fonds qui avaient été alloués pour les anciens combattants entre 2006 et 2013.

Les membres de diverses associations d'anciens combattants ont promis de faire campagne contre les candidats conservateurs aux élections fédérales prévues le 19 octobre, convaincu que le gouvernement Harper a tenté de rétablir l'équilibre budgétaire en sabrant dans les services aux anciens combattants.

Après plusieurs mois de controverse, le premier ministre Stephen Harper a tenté de rétablir l'ordre dans ce ministère en nommant l'ancien chef d'état-major des Forces armées canadiennes, Walt Natynczyk, au poste de sous-ministre. Mais ce changement n'a pas permis de calmer la grogne.

Dans une déclaration écrite, Julian Fantino a défendu son bilan en tant que ministre responsable des Anciens combattants.

«Chaque jour où j'étais à Anciens Combattants, je me laissais guider par la ferme conviction selon laquelle le gouvernement doit appuyer ceux qui ont servi leur pays et ceux qui continuent de le servir », a-t-il affirmé.

« Je suis fier des améliorations essentielles que nous avons apportées aux anciens combattants et à leurs familles. Nous avons notamment ouvert sept centres de ressources pour les familles des militaires, nous avons plus que doublé le nombre de séances de counselling offertes aux membres de la famille, nous avons investi dans les recherches essentielles et dans les prestations pour de nouveaux traitements afin d'aider les anciens combattants souffrant du trouble de stress post-traumatique et nous avons effectué des investissements supplémentaires dans des cliniques de santé mentale de première ligne dans huit communautés », a-t-il ajouté.

M. Fantino a été élu dans la circonscription ontarienne de Vaughn en novembre 2010 à la faveur d'une élection partielle. Il a été nommé ministre d'État responsable des personnes aînées deux mois plus tard, en janvier 2011, et est demeuré au conseil des ministres malgré une performance peu étincelante à chacun des postes dont il a été responsable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer