The Interview: débat autour de la réplique à donner

Le ministre des Affaires étrangères du Canada, John... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird

Photo archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, affirme que le monde se débat pour savoir quelle réponse donner à une cyberattaque qui a accablé Sony Pictures et pour laquelle les États-Unis critiquent la Corée du Nord.

Le réseau Internet de la Corée du Nord était fonctionnel mardi après avoir été hors fonction pour environ 10 heures après que les États-Unis eurent promis une réponse pour l'attaque dont Sony a été victime.

Mais le ministre Baird n'a pas donné de réponse claire quant à ce qui pourrait être fait pour répliquer aux provocations futures.

«On se débat avec ce qui peut être fait. C'est le défi. Vous avez un pays comme la Corée du Nord, qui est tellement isolé, et maintenant que le monde lui a permis d'acquérir des armes nucléaires, c'est un défi de faire face à cela», a dit le ministre en ondes à la station de radio CFRA d'Ottawa.

La Corée du Nord nie toute responsabilité pour cette attaque contre Sony, mais l'a qualifiée de «bonne action» parce que la comédie The Interview décrit l'assassinat de son chef autoritaire, Kim Jong Un.

John Baird dit n'avoir aucune raison de douter des États-Unis lorsqu'ils critiquent la Corée du Nord pour avoir piraté les ordinateurs de l'entreprise et d'avoir répandu l'information ainsi trouvée.

Le ministre Baird a affirmé avoir eu des discussions avec des responsables chinois sur ce qui devrait être fait avec le royaume isolé de la péninsule coréenne.

«De plus en plus la Chine en a assez de la Corée du Nord, de ses actions provocantes, militairement contre la Corée du Sud et son positionnement agressif dans la région. Manifestement, elle est l'un des rares pays qui ont de l'influence sur le régime et qui veut s'en servir pour le mieux.»

Le bureau de John Baird a souligné que le Canada a pris bon nombre d'actions contre la Corée du Nord récemment. Le Canada a notamment été l'un des parrains d'une motion des Nations unies qui condamnait son bilan en matière de droits de la personne.

Et le ministre affirme que l'annulation de la sortie du film The Interview par Sony Pictures est un affront à la liberté d'expression et que pareille menace est intolérable.

«Je crois que cela est beaucoup plus grand que Sony», a-t-il dit.

«Si Sony est visée aujourd'hui, qui sera le prochain? Nous sommes très préoccupés.»

Sony a ensuite annoncé mardi que «The Interview» sera présenté dans certains cinémas le jour de Noël, tel qu'initialement prévu.

Un porte-parole de la Maison-Blanche a salué cette décision après que le président Barack Obama eut critiqué la décision de ne pas diffuser le film.

«Comme l'avait dit clairement le président, nous sommes un pays qui croit en la liberté d'expression et au droit d'expression artistique», a déclaré le porte-parole Eric Schultz.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer