Ottawa sort le chéquier pour l'industrie aérospatiale

À l'approche du temps des Fêtes, le gouvernement Harper délie les cordons de la... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) À l'approche du temps des Fêtes, le gouvernement Harper délie les cordons de la bourse pour soutenir un secteur névralgique au Québec: l'industrie aérospatiale.

Deux ministres influents du gouvernement conservateur - le ministre des Affaires intergouvernementales Denis Lebel et le ministre de l'Industrie James Moore - confirmeront ce matin des investissements de «plusieurs millions de dollars» dans la recherche et l'innovation dans le secteur aérospatial.

Le coup de pouce financier d'Ottawa sera octroyé à Pratt & Whitney Canada (P&WC). Les investissements du gouvernement fédéral permettront de soutenir 1500 emplois de haute qualité au Québec et en Ontario, selon des informations obtenues hier soir par La Presse.

Le ministre Lebel annoncera les détails de ces investissements répartis sur plusieurs années dans les locaux de P&WC à Longueuil. Le ministre Moore en fera autant dans les locaux de P&WC à Mississauga. Des membres de l'industrie aérospatiale, des centres de recherche et d'universités, ainsi que des employés et la haute direction de P&WC seront également présents à cette annonce.

Ces investissements, que l'on décrit comme «cruciaux» pour soutenir l'innovation dans ce secteur hautement compétitif, pourraient éventuellement permettre à P&WC de dénicher de nouveaux marchés à l'étranger, selon une source gouvernementale.

On estime qu'au moins 65 petites et moyennes entreprises liées à la chaîne d'approvisionnement de l'industrie aérospatiale pourraient aussi en tirer profit.

«Les investissements en recherche et développement stimulent l'innovation et la création d'emplois dans tous les secteurs de l'économie canadienne», a-t-on fait valoir.

P&WC compte autour de 5000 employés au Québec, dont environ 2200 syndiqués, à Longueuil, Saint-Hubert et Mirabel. En 2013, le fabricant de moteurs d'avion a annoncé des investissements de plus de 80 millions de dollars dans la modernisation de son usine de Longueuil afin d'y optimiser ses procédés de fabrication industrielle. Il compte robotiser davantage la production de pièces et systématiser l'utilisation de cellules intelligentes.

Au cours des derniers mois, le ministre James Moore a sillonné le pays afin de rencontrer les dirigeants du secteur manufacturier pour mieux comprendre les défis auxquels sont confrontés les fabricants du pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer