Rona Ambrose rencontre ses homologues provinciaux à Banff

Rona Ambrose a annoncé lundi que le gouvernement conservateur... (Photo Adrian Wyld, Archives PC)

Agrandir

Rona Ambrose a annoncé lundi que le gouvernement conservateur va proposer des modifications aux règlements pour restreindre encore plus l'accès aux produits de tabac aromatisés.

Photo Adrian Wyld, Archives PC

La Presse Canadienne
BANFF

Les cigarettes aromatisées, l'abus de médicaments sous prescription et la démence sont tout en haut de l'ordre du jour alors que la ministre de la Santé Rona Ambrose arrive à Banff, mercredi, pour une rencontre de deux jours avec ses homologues provinciaux.

Les ministres planifient discuter de coopération au sujet de certains des dossiers de soins de santé les plus urgents au pays.

Mardi, ils ont tenté de rassurer les Canadiens, après la confirmation du premier cas d'Ebola aux États-Unis. Le médecin de famille et ministre de la Santé de l'Ontario, Eric Hoskins, a rappelé que les États-Unis n'étaient pas comme l'Afrique de l'ouest, où l'épidémie a éclos. Il a aussi affirmé que les provinces et territoires avaient des mesures de contrôle des infections parmi les meilleures au monde.

La surveillance du virus Ebola par les autorités publiques de la santé a été augmentée et les professionnels de la santé du pays sont informés sur la maladie et ses symptômes. Les gens doivent garder en tête que le virus, qui a fait plus de 3000 morts en Afrique de l'ouest depuis cet été, est très difficile à transmettre et que les chances qu'il se répande au Canada sont extrêmement faibles, a indiqué M. Hoskins.

Lundi, la ministre Ambrose a annoncé que le gouvernement conservateur va proposer des modifications aux règlements pour restreindre encore plus l'accès aux produits de tabac aromatisés.

Des groupes de défense et de promotion de la santé demandent aux autres gouvernements d'emboîter le pas à l'Alberta, qui a banni les produits de tabac aromatisés, incluant les cigarettes au menthol.

Les ministres vont aussi discuter d'abus de médicaments sous ordonnance, du prix des médicaments et du besoin d'une stratégie nationale sur la démence.

Mimi Lowi-Young, dirigeante de la Société Alzheimer du Canada, affirme que combattre la démence est un sujet important, surtout considérant que les maladies reliées à la démence coûtent environ 33 milliards $ à l'économie par année.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer