Réforme électorale: le NPD se félicite du recul des conservateurs

Selon M. Mulcair, c'est grâce au travail de son... (PHOTO ADRIAN WYLD, PC)

Agrandir

Selon M. Mulcair, c'est grâce au travail de son parti que le gouvernement, malgré sa majorité, a dû plier.

PHOTO ADRIAN WYLD, PC

La Presse Canadienne
OTTAWA

L'opposition néo-démocrate se dit responsable du recul du gouvernement conservateur dans le projet de réforme électorale.

Vendredi, le ministre Pierre Poilievre, responsable du projet de loi C-23, a annoncé qu'il acceptait d'amender son projet de loi, un projet qui a été vivement critiqué depuis son dépôt.

Lundi matin, dans un discours à ses députés, le chef néo-démocrate Thomas Mulcair a dit qu'il attendait de voir jusqu'où reculerait le gouvernement avant de se réjouir. Il était tout de même déjà prêt à crier victoire.

«Le NPD a démontré, plus que jamais, que nous formons une opposition forte, unie, efficace, une opposition qui force le gouvernement à bouger et, dans ce cas-ci, même à reculer», s'est vanté M. Mulcair.

Le chef du NPD n'a pas raté l'occasion de s'en prendre aussi à son autre rival, le chef libéral Justin Trudeau.

Il lui a reproché de s'être contenté de promettre d'abroger la loi s'il était élu premier ministre en 2015.

«M. Trudeau (...) a dit que les Canadiens devraient attendre jusqu'après la prochaine élection pour protéger leur droit de vote dans la prochaine élection», a-t-il raillé.

«C'est lamentable», a-t-il lâché.

L'étude en comité parlementaire du projet de loi C-23 reprenait lundi après deux semaines de congé parlementaire.

Depuis le dépôt de C-23, des experts lui ont reproché de rendre plus difficile l'exercice du droit de vote. On a également critiqué l'intention du gouvernement de ne plus compter comme dépense électorale les frais de contacter d'anciens donateurs.

Vendredi, le ministre Poilievre a annoncé qu'il amenderait le projet de loi afin que cette dépense continue à être comptabilisée. Et puis, les électeurs qui présentent une pièce d'identification le jour du scrutin n'auraient plus qu'à faire une déclaration pour prouver leur adresse.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer