150e de la Conférence de Québec: Ottawa maintient ses plans

Shelly Glover... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Shelly Glover

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) Le gouvernement Harper entend souligner à grand trait le 150e anniversaire de la Conférence de Québec cette année, quels que soient les résultats des élections provinciales prévues au printemps, affirme la ministre du Patrimoine, Shelly Glover.

La première ministre Pauline Marois pourrait déclencher des élections dès la semaine prochaine, ce qui entraînerait un scrutin le 7 avril, selon des informations qui circulaient hier. Les récents sondages laissent entrevoir une victoire majoritaire du Parti québécois.

Mais l'élection d'un gouvernement péquiste majoritaire à l'Assemblée nationale ne chamboulerait pas les plans d'Ottawa, pour qui la Conférence de Québec constitue un jalon important de l'histoire canadienne, a affirmé la ministre Glover dans une entrevue accordée à La Presse.

Mme Glover a précisé avoir soulevé ce dossier avec son homologue québécois Maka Kotto il y a quelques semaines. La ministre a affirmé que M. Kotto n'a pris aucun engagement quant à la participation du gouvernement du Québec aux célébrations à venir.

«Je continue de croire que les Québécois font partie intégrante du pays. Alors, je trouve que c'est important d'inclure les provinces et les territoires. J'en ai parlé avec lui. Nous avons des opinions différentes, mais nous travaillons bien ensemble», a dit Mme Glover.

«En 2014, tous les Canadiens sont invités à célébrer le 150e anniversaire des conférences historiques qui ont donné naissance à notre pays. La Conférence de Charlottetown, de même que la Conférence de Québec tenue un mois plus tard, ont jeté les bases du Canada.»

Extrait du dernier budget fédéral.

Interrogée pour savoir de quelle manière l'élection d'un gouvernement péquiste déterminé à faire la promotion de l'indépendance pourrait influencer ses projets, la ministre a répondu: «La Conférence de Québec a fait du Canada ce qu'il est aujourd'hui. Cela veut dire que les Québécois sont des Canadiens et vont toujours être des Canadiens. Ils sont dans mon coeur et c'est grâce à eux si le Canada est bilingue et que je suis bilingue. J'adore la culture québécoise. J'adore la langue française. Alors, peu importe ce qui se passe, nos plans pour le 150e vont continuer.»

Signe de l'importance qu'accordent les conservateurs à l'anniversaire de cet événement, le ministre des Finances, Jim Flaherty, a confirmé dans son budget déposé le 11 février à la Chambre des communes que la Conférence de Québec, ainsi que la Conférence de Charlottetown tenue un mois plus tôt en 1864, seront commémorées comme il se doit.

Le 150e anniversaire de la Conférence de Québec fait d'ailleurs partie de la longue liste des événements que le gouvernement Harper entend souligner d'ici au 150e anniversaire de la Confédération en 2017. On compte notamment souligner le 100e anniversaire de la Première Guerre mondiale, le 75e de la Seconde Guerre mondiale, le 200e anniversaire de naissance de George-Étienne Cartier et de John A. Macdonald, le 50e anniversaire de l'adoption du drapeau canadien, et le 100e anniversaire de l'obtention du droit de vote pour les femmes, entre autres choses.

Quelles activités précises seront financées par le gouvernement fédéral pour souligner la Conférence de Québec? Quel est le budget pour cette commémoration? La ministre Shelly Glover a indiqué que les projets sont toujours à l'étude et que des annonces auront lieu en temps et lieu.

«Nous avons reçu quelques propositions pour commémorer la Conférence de Québec. J'étais au Québec récemment pour consulter les jeunes notamment. Nous sommes encore en mode de consultation», a-t-elle dit.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer