Patrick Brazeau devient gérant d'un bar de danseuses

Patrick Brazeau... (ARCHIVES, La Presse Canadienne)

Agrandir

Patrick Brazeau

ARCHIVES, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa, Ontario) Suspendu sans salaire du Sénat depuis octobre dernier, le sénateur Patrick Brazeau s'est trouvé un nouvel emploi qui risque de surprendre la classe politique dans la capitale fédérale : gérant de jour dans un bar de danseuses nues, le Barefax Gentlemen's Club, situé dans le marché By, à Ottawa.

Nommé à la Chambre haute par le premier ministre Stephen Harper en janvier 2009, M. Brazeau a été expulsé sans salaire par ses pairs après les révélations selon lesquelles il a réclamé tout près de 50 000 $ en allocations de logement alors que sa résidence principale se trouve dans la région d'Ottawa.

La GRC a d'ailleurs déposé des accusations de fraude et d'abus de confiance contre M. Brazeau dans cette affaire il y a trois semaines.

L'embauche M. Brazeau par le Barefax a été révélée par le magazine satirique en ligne Frank mardi soir et a été confirmé par le quotidien Toronto Sun ce matin. Ironiquement, M. Brazeau avait été aussi embauché par Frank pour couvrir les hauts et les bas de la colline parlementaire, mais il a été remercié quelques jours plus tard, ayant été incapable d'obtenir une accréditation de journaliste de la part de la tribune de la presse parlementaire.

Rappelons que M. Brazeau doit aussi répondre à des accusations de voies de fait et d'agression sexuelle après avoir été arrêté en février à son domicile de Gatineau.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer