Péréquation: le NPD et le Bloc blâment Harper

Stephen Harper... (Photo Reuters)

Agrandir

Stephen Harper

Photo Reuters

(OTTAWA) Le gouvernement Harper a une part de responsabilité si le Québec se voit accorder la somme record de 9,3 milliards de dollars en paiement de péréquation en 2014-2015, affirment le NPD et le Bloc québécois.

En favorisant à outrance le développement de l'industrie des sables bitumineux en Alberta depuis son arrivée au pouvoir, au risque de provoquer une augmentation de la valeur du dollar canadien, le gouvernement conservateur a fait trébucher le secteur manufacturier, largement concentré au Québec et en Ontario, estime le député bloquiste André Bellavance.

Ce secteur a perdu de nombreux emplois au cours des dernières années et le gouvernement fédéral est resté les bras croisés, a renchéri le député du NPD Romeo Saganash.

MM. Bellavance et Saganash réagissaient ainsi aux propos du ministre des Affaires intergouvernementales, Denis Lebel, qui s'est dit inquiet de l'appauvrissement du Québec devant la hausse des paiements de péréquation qu'empoche la province.

9,3 milliards

En obtenant 9,3 milliards en paiements de péréquation en 2014-2015 - soit plus de 55% de l'enveloppe fédérale destinée aux provinces les moins riches du pays -, le Québec accroît «tristement» sa dépendance à la croissance économique du reste du Canada, et cela, année après année, selon le ministre Lebel.

André Bellavance a soutenu qu'Ottawa n'a pas donné un coup de pouce adéquat à l'industrie forestière. Il a aussi ajouté qu'il faut mettre les choses en perspective. «Par personne, le Québec arrive au cinquième rang sur six provinces», a-t-il dit.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer