Baird à Jérusalem-Est: la représentante du Canada convoquée

Le chef de la diplomatie canadienne John Baird,... (Photo: AP)

Agrandir

Le chef de la diplomatie canadienne John Baird, lors de sa visite à Jérusalem.

Photo: AP

Partager

Agence France-Presse
RAMALLAH

L'Autorité palestinienne a convoqué dimanche la représentante du Canada pour lui faire part de son «vif mécontentement» après la visite controversée du chef de la diplomatie canadienne John Baird à Jérusalem-Est occupée et annexée par Israël.

«Le ministère des Affaires étrangères a convoqué dimanche la représentante du Canada auprès de l'État de Palestine, Katherine Verrier-Fréchette, pour lui faire part de son vif mécontentement à la suite de la rencontre entre le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird et la ministre israélienne de la Justice Tzipi Livni à Jérusalem-Est», selon un communiqué.

La polémique, qui empoisonne les relations entre l'Autorité palestinienne et le Canada, a éclaté après que M. Baird eut dérogé à la politique de la plupart de ses homologues en rencontrant cette semaine un haut responsable israélien dans le secteur arabe de la ville annexée par Israël.

M. Baird a établi délibérément un «précédent», selon la presse israélienne.

Au Caire, le porte-parole du secrétaire général de la Ligue arabe Nabil el-Arabi s'est déclaré de son côté «extrêmement indigné» par cette rencontre à Jérusalem-Est. «Cette prise de position constitue une violation des décisions de l'ONU» et «tente de légitimer l'occupation par Israël de Jérusalem-Est», a-t-il dit.

La communauté internationale ne reconnaît pas l'annexion de Jérusalem-Est, qu'elle considère comme un territoire occupé et où les Palestiniens veulent établir la capitale de l'État auquel ils aspirent.

Les dirigeants palestiniens avaient déjà fustigé vendredi «une violation flagrante du droit international», parlant de «provocation» et de «gifle à la face du peuple palestinien».

«Votre récente rencontre avec des responsables israéliens à Jérusalem-Est a pour conséquence de tenter de légitimer la situation illégale sur le terrain», avait déploré le négociateur Saëb Erakat, membre de la direction de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), dans une lettre au ministre canadien.

Lors de sa récente visite de près d'une semaine, au cours de laquelle il a rencontré les dirigeants israéliens et des représentants des milieux d'affaires, M. Baird a réaffirmé l'alliance «étroite et spéciale» de son pays avec Israël.

Le Canada est l'un des soutiens les plus solides d'Israël, en particulier face au programme nucléaire iranien, et a été l'un des très rares pays à s'opposer à l'accession de la Palestine au statut d'État observateur à l'ONU, votée par 138 voix pour, 9 contre et 41 abstentions.

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor, s'est félicité de la visite de M. Baird à Jérusalem-Est et du «parler-vrai» des Canadiens sur la scène internationale.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer