Exclusif

Le NPD s'attaque à l'héritage Harper

Le congrès du NPD qui commence vendredi prochain... (Photo Le Droit)

Agrandir

Le congrès du NPD qui commence vendredi prochain sera le premier depuis que Thomas Mulcair dirige le parti, et très probablement le dernier avant les élections prévues pour 2015.

Photo Le Droit

Partager

(Ottawa) Renforcer les lois environnementales, redonner le droit de parole aux scientifiques, annuler la réforme de l'assurance-emploi. Les militants du Nouveau Parti démocratique (NPD) veulent effacer des pans entiers de l'héritage du gouvernement Harper, révèle une liste de résolutions qu'ils débattront en congrès à Montréal, la semaine prochaine.

Environ 2000 militants néo-démocrates sont attendus à Montréal, à compter de vendredi, pour débattre des grandes orientations du parti. Ce sera le premier congrès depuis que Thomas Mulcair dirige le parti, et très probablement le dernier avant les élections qui sont prévues pour 2015.

La Presse a obtenu une liste préliminaire des résolutions qui seront débattues en priorité. Et tout indique que les militants sont bien décidés à déboulonner sept ans de règne conservateur, une politique à la fois.

«Ça démontre une volonté de nos membres à travers le Canada d'aller dans le même sens que ce qu'on tente d'accomplir à la Chambre des communes», résume la directrice adjointe du NPD, Chantal Vallerand.

Une résolution prévoit l'annulation pure et simple de la réforme controversée de l'assurance-emploi, qui est entrée en vigueur cette année. Un autre segment qui porte sur l'environnement prévoit d'éliminer les réformes sur l'évaluation environnementale et sur la protection des cours d'eau.

Un autre militant souhaite qu'un éventuel gouvernement néo-démocrate modifie l'approche du Canada face au conflit israélo-palestinien. Le gouvernement Harper s'est résolument rangé derrière l'État hébreu depuis son arrivée au pouvoir.

Péréquation

Certaines propositions risquent toutefois de faire grincer des dents. Des militants de Brossard-La Prairie proposent de modifier le programme de péréquation afin d'inclure 100% des ressources non renouvelables dans le calcul des revenus des provinces, et non 50% comme c'est le cas présentement.

Si elle est adoptée, cette résolution pourrait en irriter plusieurs dans les provinces de l'Ouest, notamment l'Alberta, qui ont déjà été échaudées par les commentaires de M. Mulcair sur la «maladie hollandaise».

Une autre proposition consiste à taxer les produits dérivés. Cette résolution pourrait être mal reçue dans les milieux financiers, en particulier dans la métropole québécoise. La Bourse de Montréal se spécialise dans ce type de produit financier.

Leçons d'Obama

L'ex-olympienne Sylvie Fréchette et l'économiste Joseph Stiglitz, récipiendaire d'un Prix Nobel, prendront la parole au congrès du NPD. Le stratège politique Jeremy Bird, l'un des architectes de la dernière campagne de Barack Obama, sera lui aussi sur place.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer