Jim Flaherty pourrait être remplacé d'ici juin

Jim Flaherty... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Jim Flaherty

Photo La Presse Canadienne

Partager

(Ottawa, Ontario) Jim Flaherty tient à poursuivre son travail de ministre des Finances, malgré ses récents problèmes de santé, tant qu'il n'aura pas éliminé le déficit. Mais des stratèges conservateurs persistent à croire que le prochain budget qu'il déposera d'ici quelques semaines à la Chambre des communes sera son dernier.

Habituellement jaloux de sa vie privée, M. Flaherty a décidé de mettre fin aux rumeurs qui circulaient au sujet de son état de santé en confiant au quotidien The Globe and Mail qu'il souffre depuis quelques mois d'une rare maladie de la peau, la pemphigoïde, et qu'il doit prendre des corticostéroïdes pour la traiter.

Cette maladie est caractérisée par l'apparition de lésions de la peau et de bulles sous l'épiderme. Le traitement prescrit par les médecins provoque des rougeurs et fait prendre du poids. C'est ce qui explique pourquoi l'apparence du ministre a relativement changé depuis un an.

Apte à assumer ses fonctions

M. Flaherty, qui était absent des Communes hier, a indiqué au quotidien torontois qu'il a avisé le premier ministre Stephen Harper de son problème de santé. Mais il a assuré être en mesure de remplir ses fonctions malgré les traitements.

«Depuis quelque temps, on m'a posé beaucoup de questions au sujet de mon apparence et de mon gain de poids. La plupart des gens font attention à ce qu'ils disent, mais il y en a qui m'ont demandé si j'avais le cancer», a affirmé M. Flaherty.

«Je voudrais rassurer les gens qui se sont montrés préoccupés au sujet de ma santé. Il s'agit d'un problème de peau. Les choses s'améliorent et cela va passer avec le temps. Cela n'affecte pas mon aptitude à remplir mes fonctions», a-t-il ajouté.

Les députés des deux côtés de la Chambre ont souhaité un prompt rétablissement à M. Flaherty, le seul qui a occupé le poste de ministre des Finances depuis l'arrivée au pouvoir des conservateurs en 2006.

Le ministre souhaite rester, mais...

M. Flaherty répète depuis quelques semaines qu'il tient à demeurer en poste au moins jusqu'au retour à l'équilibre budgétaire, prévu en 2015. Le déficit prévu de l'exercice financier 2012-2013, qui prend fin le 31 mars, est de 26 milliards de dollars.

Cependant, des stratèges conservateurs soutiennent que M. Flaherty pourrait être remplacé en juin, date à laquelle Stephen Harper doit remanier son cabinet avant les prochaines élections. M. Harper pourrait profiter de l'occasion pour remplacer les ministres qui n'ont pas l'intention de briguer de nouveau les suffrages.

«Le mois de juin est probablement le meilleur moment pour lui pour passer à autre chose. Il est vrai qu'il dit qu'il veut continuer, mais il ne peut pas dire autre chose pour le moment», a indiqué une source conservatrice, qui croit que M. Flaherty voudra faire le saut dans le secteur privé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer