Les conservateurs visent Justin Trudeau, en pleine ascension

Justin Trudeau a le vent en poupe; ce... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Justin Trudeau a le vent en poupe; ce que les conservateurs voient d'un mauvais oeil.

Photo La Presse Canadienne

Partager

(Ottawa) Des observateurs de la politique fédérale et des députés conservateurs se sont déchaînés hier contre des propos de Justin Trudeau déterrés d'une entrevue accordée à l'émission Les Franc-Tireurs à Télé-Québec en 2010.

Au cours de cet entretien accordé au chroniqueur de La Presse et animateur de l'émission, Patrick Lagacé, M. Trudeau avait déclaré: «Le Canada fait dur en ce moment parce que c'est des Albertains qui contrôlent notre agenda communautaire et sociodémocratique. Ça ne marche pas!»

Le candidat à la direction du Parti libéral, qui n'était qu'un simple député à l'époque, cherchait à illustrer l'importance pour les Québécois de s'engager dans les affaires fédérales.

«Est-ce que le Canada est mieux servi quand il y a plus de Québécois au pouvoir que lorsqu'il y a plus d'Albertains au pouvoir?», lui a demandé l'animateur.

«Je suis libéral, alors c'est sûr que je pense que oui, a répondu M. Trudeau. Certainement, quand on regarde les grands premiers ministres du XXe siècle, les seuls qui ont vraiment tenu le coup, c'étaient des députés du Québec. «On a un rôle. Ce pays, le Canada, est à nous», a-t-il ajouté.

C'est la chaîne Sun News, qui se présente comme la voix de la droite au sein des médias canadiens, qui a ressorti l'entrevue, coiffée du titre «Exclusif». Quelques jours plus tôt, le même groupe médiatique avait rapporté les propos d'un autre député libéral qui avaient été jugés anti-Alberta, ceux de David McGuinty. Le député ontarien a démissionné de son poste de critique en matière de Ressources naturelles dans la foulée de l'incident.

Jason Kenney sonne la charge

Cette nouvelle controverse à propos de M. Trudeau a provoqué un tollé, en particulier dans les rangs conservateurs, où les députés ont multiplié les messages sur le réseau Twitter. «M. Trudeau, c'est clair, il a un bilan de division selon les lignes régionales», a lancé le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, qui mène la charge depuis le début de la semaine. Il a en outre sommé son adversaire de préciser ses visées «sociales-démocrates» mentionnées dans la même entrevue. Selon M. Kenney, il s'agit d'une position trop alignée sur celle du NPD.

L'entourage de M. Trudeau a réagi en disant que les citations avaient été prises hors contexte et qu'il s'agissait d'un exemple typique de l'approche négative utilisée par les conservateurs de Stephen Harper.

- Avec La Presse Canadienne

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer