Le PLC perd des appuis au Québec

Michael Ignatieff... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Michael Ignatieff

Photo: André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le Parti libéral du Canada a perdu des plumes au Québec au profit du Parti conservateur au cours de l'été. Il se trouve maintenant à égalité avec le Bloc québécois dans les intentions de vote.

Le sondage CROP-La Presse mené dans la province auprès de 1003 répondants entre le 13 et le 23 août derniers accorde 30% des intentions de vote au PLC, et le même pourcentage au Bloc. Lors du dernier coup de sonde de CROP, du 11 au 18 juin, le parti de Michael Ignatieff récoltait 35% des intentions de vote. Celui de Gilles Duceppe est resté relativement stable: il avait récolté 31% des appuis.

 

Le NPD est lui aussi resté à peu près au même point à 18% des intentions de vote, par rapport à 17% au début de l'été.

Les conservateurs ont quant à eux légèrement progressé: si des élections avaient eu lieu le 23 août, 17% des Québécois auraient voté pour eux, une augmentation de quatre points depuis la mi-juin.

Mauvais augure

Claude Gauthier, vice-président de la maison CROP, croit que ces résultats ne sont pas de bon augure pour le Parti libéral, au moment où ses stratèges contemplent très sérieusement la possibilité de déclencher des élections. «À l'heure actuelle, je ne vois pas comment le PLC pourrait aller chercher beaucoup plus que les 14 circonscriptions qu'il détient présentement au Québec. En juin 2004, avec 34% des votes dans la province, Paul Martin avait remporté 21 sièges. On est loin de cela encore...»

Dans la région de Québec, le Bloc québécois a repris la position de tête (30%), qu'il avait momentanément perdue aux mains du Parti libéral au mois de mai. Cette fois, le PC et le PLC sont pratiquement ex aequo, à respectivement 23% et 24% des intentions de vote.

Par ailleurs, le taux de satisfaction à l'égard du gouvernement est resté le même depuis les dernières élections générales: 61% des Québécois en sont insatisfaits.

Le sondage CROP-La Presse a été mené par téléphone auprès de 1003 personnes. La marge d'erreur est de 3 points, 19 fois sur 20. À noter que la marge d'erreur pour les échantillons régionaux, comme celui de la région de Québec, est supérieure.

 




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer