La plage de Verdun ne sera prête... qu'en décembre

L'arrondissement avait annoncé le projet de 4,1 millions... (illustration fournie par WAA Montréal)

Agrandir

L'arrondissement avait annoncé le projet de 4,1 millions en octobre 2016.

illustration fournie par WAA Montréal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les résidants de Verdun devront attendre 2018 pour profiter du legs du 375e anniversaire de la Ville de Montréal pour leur arrondissement, les travaux d'aménagement de leur plage « urbaine » ayant pris plusieurs mois de retard. Des clôtures métalliques ont été installées autour du site jeudi seulement, a constaté La Presse.

L'arrondissement avait annoncé le projet de 4,1 millions en octobre 2016. Aménagée derrière l'Auditorium de Verdun, la plage capable d'accueillir plus de 300 personnes devait recevoir ses premiers baigneurs dès cet été.

La fin des travaux est désormais prévue pour le mois de décembre, selon l'arrondissement, et le budget a été revu à la hausse, à 4,3 millions.

APPEL D'OFFRES SCINDÉ

L'arrondissement de Verdun a lancé en février dernier un premier appel d'offres pour la réalisation de son projet de plage, mais le plus bas soumissionnaire était supérieur de 52 % au prix estimé par l'administration. L'attribution du contrat a été annulée et il a été décidé de réduire certaines dépenses en minimisant la quantité de pavé uni et de béton utilisés, ainsi qu'en réduisant la plantation d'arbres et de végétaux la première année.

L'arrondissement a également décidé de lancer deux appels d'offres distincts, l'un pour l'aménagement de la partie terrestre de la plage, l'autre pour la portion du littoral.

Deux contrats ont ainsi été accordés le 27 juin. Le premier, de 3 millions pour l'aménagement de la partie terrestre, a été attribué à l'entreprise Les Constructions H2D. Le second, d'une valeur de 1,3 million, a été accordé à Deric construction pour la portion du littoral. Le coût total des travaux a été revu à la hausse. Il reste tout de même inférieur de près de 2 millions au montant de l'appel d'offres initial.

« Il s'agit d'une légère augmentation, mais on est très satisfaits, compte tenu des circonstances. En faisant deux appels d'offres différents, on évite qu'une entreprise engagée ait besoin de sous-traiter la portion dont elle n'est pas spécialiste et se prenne une cut là-dessus », a expliqué le maire de l'arrondissement, Jean-François Parenteau, en entrevue téléphonique avec La Presse.

PEU DE MOUVEMENT

Les travaux devaient officiellement être lancés après l'attribution des contrats, à la fin juin, mais la mise en branle du chantier semble avoir fait du surplace depuis.

D'après l'arrondissement, des travaux préparatoires d'arpentage, de suivis biologiques et de caractérisation des sols ont été menés ces derniers mois, et les couleuvres brunes vivant dans le secteur seront déplacées dans un nouvel habitat sous peu.

« Le concept de plage urbaine est nouveau, il n'y a pas nécessairement de précédent. Ça entraîne certains délais, indique le maire. On a besoin d'une série de certificats d'autorisations de différents ministères, et on en attend toujours deux ou trois du fédéral. Mais à partir de maintenant, avec les clôtures, c'est le début des travaux concrets, que la population peut voir. »

Officiellement, l'arrondissement prévoit que les travaux seront achevés en décembre, mais le maire croit possible qu'ils se terminent plus tôt, « en novembre ou en octobre ».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer