Rond-point L'Acadie: des mois de congestion pour en finir avec les inondations

La Ville veut éviter la répétition d'inondations qui... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La Ville veut éviter la répétition d'inondations qui ont paralysé durant des heures l'autoroute Métropolitaine à au moins quatre reprises, en 2005 (notre photo), 2009 et 2010.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

Presque 10 ans après l'inauguration du nouveau rond-point L'Acadie, et quatre inondations de la chaussée plus tard, la Ville de Montréal lancera, lundi prochain, les travaux de construction d'un nouveau bassin de rétention des eaux de pluie afin de prévenir les débordements du réseau collecteur municipal sur les voies de circulation de l'autoroute Métropolitaine.

La Ville veut ainsi éviter la répétition d'inondations comme celles qui ont paralysé durant des heures l'autoroute la plus achalandée du Québec, à au moins quatre reprises, en 2005, 2009 et 2010. Afin d'éviter les pépins futurs, il faudra toutefois souffrir un peu dans le présent, parce que ce bassin sera construit en plein dans l'emprise de la voie de desserte de l'autoroute Métropolitaine (A40 Est). Avec les conséquences qu'on peut (à peine) imaginer sur la circulation.

Pourquoi installer un bassin de rétention sous les voies ?

L'autoroute Métropolitaine a été inondée au moins quatre fois depuis la fin des travaux du rond-point L'Acadie. Les deux premières inondations sont survenues en juin et juillet 2005, lors de pluies très intenses, à trois semaines d'intervalle, et seulement quelques mois après la fin des travaux du rond-point. Ces coïncidences ont amené bien des discussions quant à la cause de ces inondations.

Une étude hydraulique réalisée par la Ville de Montréal a révélé le noeud du problème, sous la voie de desserte de l'autoroute, en direction est. Un égout de 1050 mm provenant du boulevard de l'Acadie y rejoint le collecteur principal Meilleur-Atlantique, au point le plus bas sous la voie de desserte. Quand le débit d'eau est très fort dans le collecteur principal, les eaux de l'égout secondaire refoulent et débordent alors par les regards et les puisards jusque sur la voie de desserte, puis sur l'autoroute. La construction d'un bassin permettra de retenir ces eaux en attendant qu'un débit normal se rétablisse dans le collecteur principal.

Est-ce un gros bassin ?

Le bassin aura une capacité totale de 460 mètres cubes d'eau. En comparaison, une piscine olympique contient un minimum de 2500 mètres cubes d'eau, soit 5,5 fois plus que le bassin prévu. La Ville de Montréal estime que ce bassin suffira à contenir les eaux lors d'un épisode de pluie très intense.

Et où sera-t-il construit exactement ?

Sous les voies de circulation, dans l'emprise de la voie de desserte qui longe l'A40 Est, du côté sud de l'autoroute, à l'est du boulevard de l'Acadie.

Mais alors... ?

Vous avez tout compris. La circulation sera très sérieusement perturbée dans tout le secteur. Trois des quatre bretelles de service du rond-point L'Acadie seront complètement fermées à la circulation, jour et nuit. La quatrième sera fermée la nuit. Et ces fermetures de bretelles rendront inaccessibles certaines sorties de l'autoroute qui sont très achalandées. C'est notamment le cas de la sortie 71 de l'A40 Est pour le boulevard Saint-Laurent et la rue Saint-Denis, qui sera complètement fermée jusqu'en octobre prochain. Et ce n'est peut-être pas le pire.

Non ?

Non. Une bretelle de sortie de l'autoroute 15 Sud, en provenance du nord de Montréal et de Laval, permet d'accéder à la voie de service de l'A40 Est, mais aussi au boulevard Crémazie Est, au sud de la voie de desserte. Cette bretelle d'accès sera elle aussi complètement fermée à la circulation.

Mais alors, comment les automobilistes qui arrivent du nord par l'A15 Sud pourront-ils entrer en ville, si la sortie Saint-Laurent/Saint-Denis est fermée et qu'ils n'ont pas accès à la voie de service de la Métropolitaine en direction est ?

Ils n'auront pas accès à la voie de desserte de l'A40 Est, mais ils auront accès à l'A40 Est. Tout comme les usagers de la sortie Saint-Laurent/Saint-Denis, les automobilistes arrivant de l'A15 Sud seront invités à continuer leur route sur l'A40 Est jusqu'à la sortie suivante, située deux kilomètres plus loin. Le trafic détourné se déversera donc dans la sortie 73 (rue Saint-Hubert, avenue Christophe-Colomb et avenue Papineau).

Ça va être joyeux dans ce secteur. Et c'est tout ?

Non. Il y aura aussi des entraves sur deux autres bretelles donnant accès à la voie de service de l'A40 Est. La bretelle située en face du Centre Rockland qui mène à un demi-tour permettant de se diriger vers l'A40 Ouest et l'A15 Nord, à l'est du rond-point L'Acadie, sera aussi fermée. L'accès au boulevard de l'Acadie sera toutefois possible par cette bretelle. La quatrième bretelle est située à hauteur des Jardins communautaires de Mont-Royal et donne accès au boulevard Crémazie Est, à l'est du boulevard de l'Acadie. Elle sera ouverte le jour, pas la nuit.

Et ça va durer combien de temps, tout ça ?

Les travaux commencent lundi et dureront jusqu'en octobre prochain. Le contrat de 2 millions a été attribué à la firme Pavages Chenail.

Peut-on éviter complètement le secteur ?

La Ville de Montréal va baliser un chemin de détour pour permettre à la circulation locale de contourner le chantier. Ce chemin empruntera le boulevard de l'Acadie en direction sud, la rue Jean-Talon vers l'est et le boulevard Saint-Laurent, en direction nord, pour revenir jusqu'au boulevard Crémazie Est. Ce chemin de détour totalise 5 km.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer