Joël Robuchon ouvre un restaurant à Montréal

Le chef étoilé et l'Institut de tourisme et... (PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Le chef étoilé et l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ) ont établi un partenariat afin de former une relève de haut niveau par l'apprentissage des techniques de M. Robuchon.

PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un des chefs français les plus célèbres dans le monde actuellement, le Français Joël Robuchon, s'installe au Casino de Montréal.

Son restaurant L'Atelier ouvrira dans un an, en mai 2016.

Après des mois de rumeurs - les pourparlers duraient depuis 18 mois -, la nouvelle a été confirmée hier par la société Loto-Québec, qui installera M. Robuchon dans la partie du casino située dans l'ancien pavillon du Québec de l'Expo 67, à côté du bâtiment principal. Le nouveau restaurant aura 70 places.

«Bonjour, Chers Amis de Montréal, a écrit le chef français de 70 ans, dans un courriel annonçant la nouvelle. Vous savez certainement que la réputation de la ville de Montréal sur la scène gastronomique dépasse largement les frontières de votre Belle Province. Il m'a ainsi été facile de choisir Montréal pour y installer un restaurant. J'y songeais depuis quelque temps déjà.»

Le chef Robuchon, qui a récolté 28 étoiles Michelin depuis le début de sa carrière, a déjà des restaurants dans le monde entier, notamment à Paris, Hong Kong, Singapour, Tokyo, Bangkok, Las Vegas et Londres. Il en ouvrira un autre bientôt à New York. Ensuite, ce sera Montréal.

Concept révolutionnaire

Ces «Ateliers», qu'il décline ainsi d'un bout à l'autre de la planète, suivent un concept démarré en 2003 et révolutionnaire à l'époque. M. Robuchon, après sept ans de «retraite» de la restauration et des décennies passées dans les grandes cuisines les plus traditionnelles - pensez nappes blanches, cloches d'argent, cuisine au guéridon -, avait en effet alors secoué toute la communauté gastronomique en se consacrant à une approche très accessible, en rupture avec le style ultra-classique de toutes les grandes tables, incluant un restaurant éponyme, où il avait bâti sa réputation. Dans ces établissements nouveau genre, on mangerait au comptoir, on verrait les cuisiniers travailler...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer