Deschamps va demander un vérificateur spécial

Richard Deschamps... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Richard Deschamps

Photo archives La Presse

Partager

(Montréal) S'il est élu maire intérimaire demain, Richard Deschamps demandera à Québec de nommer un vérificateur spécial à Montréal, comme cela a été fait à Laval mardi dernier.

«On a besoin de tous les outils nécessaires pour nettoyer définitivement l'appareil municipal», a expliqué son attachée de presse, Martine Painchaud.

Cette promesse de dernière minute survient alors que les tractations entre les partis pour la nomination du successeur de Gérald Tremblay battent leur plein. Union Montréal, l'ancien parti du maire Gérald Tremblay, est en pleine débâcle: il a perdu 10 élus et sa majorité au conseil en 2 jours. Les candidats ont jusqu'à 16h30 pour déposer leur candidature, ce que M. Deschamps et Michael Applebaum ont déjà fait. Le parti de Louise Harel, Vision Montréal, n'a toujours dit s'il présenterait un candidat ou se rallierait aux deux déjà connus.

Le vérificateur spécial nommé à Laval par le ministre des Affaires municipales Sylvain Gaudreault a le mandat de surveiller l'adjudication des contrats et de scruter à la loupe toutes les décisions du conseil municipal. L'ex-bras droit du maire Gilles Vaillancourt, Basile Angelopoulos, a dénoncé cette nomination, qu'il voit comme une tutelle déguisée. Le vérificateur aurait même un pouvoir d'enquête rétroactif et pourrait enquêter sur des contrats accordés sous le règne de Gilles Vaillancourt, qui a annoncé sa démission vendredi dernier.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer