Les cinq démissionnaires appuient Applebaum

Michael Applebaum... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

Michael Applebaum

Photo François Roy, La Presse

Partager

Lionel Perez, Susan Clarke, Frank Venneri, Alain Tassé et Frantz Benjamin ont confirmé leur départ de l'ancien parti de Gérald Tremblay. Michael Applebaum a officialisé le sien pour pouvoir déposer formellement sa candidature aujourd'hui. L'ex-président du comité exécutif, qui a claqué la porte vendredi dernier, est assuré de l'appui des quatre premiers. Seul M. Benjamin a laissé planer le doute et affirme être toujours en réflexion.

En entrevue, il a expliqué hier être insatisfait des réponses d'Union Montréal à ses demandes. Il exigeait notamment l'annulation de la hausse de 3,3% du fardeau fiscal et «l'apaisement» des débats au conseil municipal.

«J'en suis arrivé à la conclusion que je contribuerai mieux à cet apaisement en siégeant comme indépendant, a-t-il déclaré. On doit se ressaisir, arrêter de se lancer de la boue. Ça finira par nous retomber dessus.»

Il y a deux semaines, il a annoncé qu'il quittait le caucus d'Union Montréal pour réfléchir. Le conseiller l'avoue sans détour: il a été ulcéré par la sortie «cavalière» de son ex-collègue Alan DeSousa, qui a douté publiquement de la loyauté de Michael Applebaum. Quant à l'impact de la hausse du fardeau fiscal, il rappelle qu'il sera encore plus marqué dans son district (Saint-Michel), frappé d'une hausse moyenne de 4,1%. «C'est inacceptable. Je connais des gens qui perdent leur maison parce qu'ils ont de la difficulté à payer leur compte de taxes.»

Bons coups

Quant à Frank Venneri, conseiller du district François-Perreault, dans l'arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, il a expliqué ne plus se sentir «à l'aise au sein d'Union Montréal, pour toutes sortes de raisons». Il demande aussi la révision de la hausse de l'impôt foncier annoncée pour 2013. «Le seul qui ait répondu à cette préoccupation, c'est Michael Applebaum. J'ai entièrement confiance en la compréhension de M. Applebaum pour l'ensemble des Montréalais.» Il souligne les bons coups de l'ex-président du comité exécutif, notamment sa réforme du financement des arrondissements et la centralisation de certaines activités de la Ville, dont l'approvisionnement et les embauches.

Alain Tassé, conseiller de l'arrondissement de Verdun, estime quant à lui que les partis politiques «ne sont pas les meilleurs véhicules pour faire avancer les choses au conseil municipal». Il se décrit sans détour comme un «fan de Michael Applebaum», dont il apprécie l'intégrité et l'éthique de travail.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer