Kelly Martin-Nolet retrouvée: «Je remercie la vie», dit sa mère

Kelly Martin-Nolet... (PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE)

Agrandir

Kelly Martin-Nolet

PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«J'ai eu une chance inouïe. Je remercie la vie d'avoir eu cette chance. J'espère qu'elle va se réveiller et qu'elle va voir que j'ai été là», a confié Sandra Nolet, en entrevue avec La Presse hier soir. La mère de Kelly Martin-Nolet était encore abasourdie d'avoir appris une minute avant de passer à la télévision que sa fille de 14 ans avait été retrouvée par les policiers de Laval. «C'est incroyable de l'apprendre à la télé !»

La mère de famille a remué ciel et terre depuis la disparition de Kelly, lundi matin. «La médiatisation m'a permis de survivre, c'est vraiment ça le mot: survivre. Je ne dormais pas la nuit: je lisais les gens qui m'écrivaient, ça m'a tellement aidée», raconte-t-elle, reconnaissante.

Sandra Nolet n'avait pas encore eu la chance de voir sa fille, hier en fin de soirée. L'adolescente, en bonne santé, était toujours interrogée par les enquêteurs. «Vous comprendrez qu'ils cherchent d'autres filles, ils veulent en trouver d'autres, probablement, si c'est un réseau», avance-t-elle.

Malgré son immense soulagement, Sandra Nolet reste craintive. C'est que la jeune Kelly a été retrouvée contre son gré, alors qu'elle tentait de changer d'apparence. «Elle est encore surprise d'avoir été retrouvée», dit-elle.

«Elle était dans un Walmart pour acheter de la teinture pour se teindre les cheveux. Elle ne voulait vraiment pas être retrouvée.»

Les gangs de rue et les réseaux de prostitution utilisent de nouvelles techniques pour faire tomber les adolescentes dans leurs griffes, sans qu'elles le réalisent, selon Sandra Nolet. «Je suis convaincue qu'il n'y a pas assez de sensibilisation à l'école sur les réseaux sociaux, sur les gangs de rue et leurs techniques. Ce ne sont plus les techniques auxquelles on pense, par exemple que la fille tombe en amour. Ce n'est plus ça. Ils ont de nouvelles techniques. Il faut le dire que des jeunes filles vont faire de l'argent au détriment d'autres jeunes filles», dénonce-t-elle.

La jeune Sarah Haptman, 16 ans, toujours portée disparue depuis dimanche, fréquentait le même centre jeunesse que Kelly. «Ça ne peut pas être une coïncidence, j'ai de la misère à y croire. C'est sûr que les deux n'ont pas fugué du même endroit, mais est-ce qu'elles ont pu se rejoindre ?», s'interroge-t-elle.

Sandra Nolet espère de tout coeur que les ados disparues seront retrouvées rapidement, même si certaines, comme sa fille, préfèrent malheureusement rester introuvables. «J'espère qu'on ne minimisera pas ça parce que c'est volontaire. Ce n'est pas volontaire. Il n'y a pas une petite fille sur terre qui veut ça. Ce sont des petites filles qui ont besoin de soins», affirme-t-elle.

Sarah Hauptman... (PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE) - image 2.0

Agrandir

Sarah Hauptman

PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE

Sarah Hauptman est toujours recherchée

Sarah Hauptman, 16 ans, mesure 1,68 m (5 pi 6 po) et pèse 65 kg (140 lb). Elle a les yeux verts et les cheveux châtains. Elle est bilingue. Elle portait un manteau noir Rudsak, des bottes noires et un sac à main noir Michael Kors la dernière fois qu'on l'a vue.

Toute personne qui détient des informations pouvant permettre de la retrouver est invitée à contacter confidentiellement le Service de police de Laval au 450 662-INFO (4636) ou au 911.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer