Trois-Rivières: la démolition de l'ancien bunker des Hells Angels a débuté

Le bunker des Hells Angels à Trois-Rivières.... (PHOTO FRANÇOIS GERVAIS, ARCHIVES LE NOUVELLISTE)

Agrandir

Le bunker des Hells Angels à Trois-Rivières.

PHOTO FRANÇOIS GERVAIS, ARCHIVES LE NOUVELLISTE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TROIS-RIVIÈRES

La démolition de l'ancien repaire des Hells Angels à Trois-Rivières a débuté, mardi matin, sous le regard de curieux et de résidants du secteur.

Le bunker des motards criminels, qui vaut 357 000 $ selon l'évaluation municipale, avait été saisi par le gouvernement du Québec à titre de «produit de la criminalité», en 2009, à la suite d'une perquisition policière.

Le porte-parole de la Couronne, Jean-Pascal Boucher, a indiqué mardi que le gouvernement avait toujours souhaité, depuis, démolir ce symbole de la présence des Hells au coeur du Québec.

Lorsque 14 membres de ce chapitre des Hells Angels ont plaidé coupables, en mai dernier, à des accusations de complot pour meurtre, la Cour supérieure a ordonné la confiscation de ce bien immobilier par l'État.

Selon M. Boucher, le coût de la démolition - 34 000 $ - sera couvert par la vente d'actifs saisis lors de perquisitions effectuées au sein du crime organisé.

Les travaux de démolition de l'édifice fortifié, situé près de la jonction des autoroutes 40 et 55, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest, devraient durer deux semaines.

Les négociations se poursuivent en vue de remettre ensuite le terrain à la Ville de Trois-Rivières.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer