Malédiction et tête de cochon à la Fraternité des policiers de Montréal

On ignore si l'acte a été motivé et... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

On ignore si l'acte a été motivé et si une explication a été transmise.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une tête de cochon a été déposée devant la porte principale des bureaux de la Fraternité des policiers de Montréal, pendant la nuit d'hier à aujourd'hui, accompagnée de symboles mystiques et d'un message inquiétant.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a ouvert une enquête sur cet évènement.

«Vers 6h15, on a reçu un appel d'un employé qui rentrait travailler et qui a aperçu les objets», a indiqué Anie Lemieux, porte-parole du corps de police.

En plus de la tête de cochon, les responsables du coup d'éclat ont laissé des branches sur la porte extérieure du bâtiment, en forme d'étoile à cinq branches. «Vivantes vous nous les avez pris. Vivantes nous les revoulons. Que les fantômes vous hantent à jamais», peut-on lire sur une feuille collée à la porte.

L'enquête policière déterminera notamment si ces actes peuvent être qualifiés de menaces.

«C'est un évènement qui est pris au sérieux», a indiqué Mme Lemieux, ajoutant qu'une caméra de surveillance devrait avoir capté l'installation de la tête de cochon.

La possibilité que ces actes soient liés à la manifestation annuelle contre la brutalité policière, qui se tiendra dimanche, fera partie de l'enquête, selon Mme Lemieux. «Tout est possible à ce stade-ci. Il est un peu tôt encore dans l'enquête», a-t-elle dit.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer