Exclusif

Le SPVM mène une offensive contre les gangs de rue

Donald César a été assassiné au début du... (PHOTO FÉLIX O.J. FOURNIER, COLLABORATION SPECIALE)

Agrandir

Donald César a été assassiné au début du mois de septembre, à Montréal-Nord. Il était le demi-frère de Chénier Dupuy, défunt chef des Rouges, tué durant l'été 2012, et des policiers avaient ensuite dit à La Presse craindre une escalade de la violence.

PHOTO FÉLIX O.J. FOURNIER, COLLABORATION SPECIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

L'opération policière qui a mené à une dizaine d'arrestations samedi à Montréal et sur la Rive-Sud s'inscrit dans une offensive plus globale contre les gangs de rue lancée par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) à la fin de l'été, a appris La Presse.

Chan An Luong, 36 ans, serait le chef... (Photo La Presse) - image 1.0

Agrandir

Chan An Luong, 36 ans, serait le chef présumé de la cellule de trafic de stupéfiants et d’armes démantelée par le SPVM samedi.

Photo La Presse

Cette offensive, baptisée « Projet Accalmie », doit se poursuivre au moins jusqu'à la fin de l'année et avait comme premier objectif de mettre fin à une vague d'événements violents qui ont secoué les gangs de rue depuis le printemps dernier.

Une dizaine de meurtres, de tentatives de meurtre, d'agressions et d'autres événements se sont produits durant cette vague qui a culminé avec l'assassinat de Donald César, survenu à Montréal-Nord au début du mois de septembre. César était le demi-frère de Chénier Dupuy, défunt chef des Rouges tué durant l'été 2012, et des policiers avaient ensuite dit à La Presse craindre une escalade de la violence.

Un inspecteur du SPVM avait toutefois assuré qu'il n'y avait pas de guerre entre les gangs de rue et que plusieurs mobiles différents pouvaient expliquer les événements violents. Malgré tout, c'est vraisemblablement à la suite de l'assassinat de Donald César que le SPVM a lancé Accalmie.

Le projet est piloté par la Division du crime organisé (DCO) du SPVM, de concert avec les enquêteurs stupéfiants, gangs de rue et moralité des quatre centres opérationnels et d'autres sections comme Éclipse.

« Depuis les événements tragiques de cet été, il y a une coordination qui a été faite entre nous pour contrer les gangs de rue sur le territoire, nous aider à détecter les groupes émergents et en faire une meilleure lecture », explique le commandant Jocelyn Bergeron, responsable des sections stupéfiants et gangs de rue de la région sud.

Depuis le lancement d'Accalmie, les escouades des stupéfiants, gangs de rue et moralité de chaque région effectuent une rotation, toutes les fins de semaine, pour effectuer des frappes ou prévenir des crimes.

Opération Sarrazin

Samedi, c'était au tour des enquêteurs de la région sud qui, aidés de leurs collègues de la DCO, d'Éclipse et de la police de Longueuil, ont arrêté huit personnes et effectué autant de perquisitions à Brossard, Saint-Hubert et Montréal.

C'est une enquête sur un gang de rue très présent dans le centre-ville, les Outlaws, qui a mené les enquêteurs sur la piste des suspects, de présumés trafiquants d'armes et de stupéfiants qui s'approvisionnaient auprès d'un important groupe criminel de la métropole. Les enquêteurs ont notamment saisi plus de 200 000 $, deux armes de poing prêtes à être mises sur le marché et plus de 1 kg de cocaïne.

« Nous effectuons régulièrement des frappes durant les fins de semaine, mais celle-ci a été remarquée en raison de son ampleur. Les suspects n'étaient pas connus et n'ont pas d'antécédents, mais cela n'empêche pas que, visiblement, ils opéraient beaucoup. Nous avons probablement prévenu des crimes. Notre but premier n'est pas seulement d'améliorer le sentiment de sécurité de la population, mais d'améliorer sa sécurité », conclut le commandant Bergeron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer