Un homme aurait exploité sexuellement 2000 garçons en ligne

L'équipe du projet Condor traquait les criminels considérés... (PHOTO ARCHIVES, LA PRESSE)

Agrandir

L'équipe du projet Condor traquait les criminels considérés en «liberté illégale».

PHOTO ARCHIVES, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Moncton

La Gendarmerie royale du Canada au Nouveau-Brunswick enquête après qu'un jeune homme qui se faisait supposément passer pour une adolescente en ligne eut appâté quelque 2000 garçons.

La police dit que l'homme de 24 ans de Moncton, dont le nom ne peut être dévoilé en raison d'un interdit de publication, devra faire face à plusieurs infractions criminelles de nature sexuelle pour avoir attiré des garçons de 10 à 16 ans depuis au moins janvier 2012, et ce, jusqu'à l'automne 2014.

La GRC affirme que l'homme a supposément contacté les garçons sur des sites de clavardage en ligne de plusieurs médias sociaux incluant Skype, Facebook, Omegle et Vichatter.

Selon les policiers, il aurait utilisé une vidéo d'une adolescente qui semblait être en ligne et a convaincu les garçons de se déshabiller et de faire des actes sexuels, qu'il aurait ensuite enregistrés et distribués sur Internet.

La police croit qu'il pourrait y avoir jusqu'à 2000 victimes au pays et dans le monde, incluant aux États-Unis, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Australie et en Russie.

Les enquêteurs affirment qu'il est possible que certains garçons ne savaient pas qu'ils étaient exploités et la police incite les victimes potentielles à porter plainte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer