Destruction de marijuana: 11,5 millions dépensés en 8 ans

La GRC a affirmé que l'objectif était de... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

La GRC a affirmé que l'objectif était de cibler les producteurs de marijuana à l'air libre et de réduire la disponibilité du cannabis dans les localités canadiennes.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jim Bronskill
La Presse Canadienne
OTTAWA

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et l'armée canadienne ont dépensé près de 11,5 millions $ au cours des huit dernières années sur une mission de recherche et de destruction des récoltes illicites de marijuana.

Des données fédérales montrent que l'opération annuelle dirigée par la GRC, connue sous le nom d'Opération Sabot, a mené à la destruction de dizaines de milliers de plants chaque année.

La porte-parole libérale en matière de défense, Joyce Murray, qui a fait état des données, s'est dite «étonnée» par l'ampleur du montant dépensé pour le projet - d'autant plus que plusieurs estiment que la guerre contre la drogue est un échec.

La GRC a affirmé que l'objectif était de cibler les producteurs de marijuana à l'air libre et de réduire la disponibilité du cannabis dans les localités canadiennes.

Le sergent Greg Cox, porte-parole de la GRC, a fait valoir que ces récoltes auraient pu ultimement être vendues autant à des jeunes qu'à des adultes, et que leurs profits auraient pu être utilisés pour financer le crime organisé.

L'an dernier, l'armée a dépensé plus de 361 000 $ en soutien par hélicoptère à l'opération, qui a résulté en l'éradication de plus de 40 600 plants.

L'armée a investi plus de 2,5 millions $ dans le projet en 2009 - l'octroi annuel le plus important selon les données remises à Mme Murray par l'entremise des questions inscrites au Feuilleton du Parlement. Cette année-là, 145 480 plants ont été détruits.

L'Opération Sabot est en vigueur chaque année depuis 1989, selon le site du ministère de la Défense. Néanmoins, les données soumises au Parlement remontent seulement à 2006.

Le coût total de près de 11,5 millions $ de 2006 à 2013 inclut seulement le soutien des forces aériennes. D'autres dépenses de l'armée et de la GRC n'ont pu être évaluées aisément.

Le ministère de la Défense a indiqué que les efforts s'étaient attardés au Québec et à l'Ontario l'an dernier.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer