Perquisition chez Jean Pascal

Même si l'enquête a été ouverte vers 5... (Photo: Ulysse Lemerise, Collaboration spéciale)

Agrandir

Même si l'enquête a été ouverte vers 5 h 30 dimanche matin, les enquêteurs ne sont finalement entrés qu'en soirée dans la résidence de Jean Pascal.

Photo: Ulysse Lemerise, Collaboration spéciale

Le domicile du boxeur Jean Pascal a fait l'objet d'une perquisition, dimanche soir, après qu'une femme de 25 ans eut allégué avoir été victime d'une agression sexuelle lors d'une fête qui s'est déroulée dans la nuit de samedi à dimanche. Pour l'instant, la police de Thérèse-De Blainville, qui a ouvert une enquête sur cette affaire, refuse d'indiquer si Jean Pascal est considéré comme suspect.

Jean Pascal... (Photo: Bernard Brault, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Jean Pascal

Photo: Bernard Brault, La Presse

«À ce stade-ci de l'enquête, nous ne pouvons préciser l'implication et le rôle de Jean Pascal dans cet événement», a indiqué Martin Charron, responsable des relations publiques à la police de Thérèse-De Blainville. Ce dernier a toutefois précisé que le boxeur serait rencontré.

Une poignée de personnes (dont Jean Pascal) était présente à la résidence de l'ancien champion du monde de boxe WBC au moment des faits allégués. Sa maison est située dans la ville de Lorraine sur la rive nord de Montréal.

Aucune arrestation

Plusieurs témoins seront rencontrés dans les prochaines heures pour faire la lumière sur cette affaire. Au moment de mettre en ligne, aucune arrestation n'avait été effectuée.

La plaignante a été hospitalisée à l'hôpital de Saint-Jérôme très tôt dimanche matin après avoir porté plainte à la police. Elle a subi quelques tests dont les résultats sont toujours attendus. Elle ne présentait toutefois pas de trace de violence, a précisé Martin Charron.

Jean Pascal n'a pas rappelé La Presse. Selon nos informations, il se trouverait à l'extérieur du Canada. Il a retenu les services de l'avocat Loris Cavaliere.

Son promoteur, Yvon Michel, n'a pas répondu à notre demande d'entrevue. «Je ne me cache jamais des médias et selon ce qu'on apprend, Jean Pascal n'est pas accusé de quoi que soit», a-t-il cependant écrit sur Twitter en soirée.

L'enquête a été ouverte à 5h30 dimanche matin. Selon le témoignage de voisins, une voiture de police s'est présentée au domicile de Pascal en matinée.

Au cours de la journée, ce sont des policiers dans un véhicule banalisé qui ont discrètement fait le pied de grue devant la résidence du boxeur, dans l'attente d'un mandat de perquisition.

Les enquêteurs ont finalement pu entrer dans la résidence vers 19h. Deux personnes décrites comme des «amis» du boxeur par les policiers présents leur ont ouvert à la porte, puis ils sont partis en refusant de répondre aux questions des journalistes.

À 20h30, les policiers étaient encore dans la maison.

Il y a une semaine, Jean Pascal a fait la manchette après avoir remporté un combat contre Lucian Bute, victoire qui lui a valu une bourse de 2 millions de dollars.

-Avec la collaboration d'Annabelle Blais

Bio

> Jean-Thénistor Pascal est né à Port-au-Prince, en Haïti, le 28 octobre 1982. Encore poupon, il a été emmené par sa mère infirmière, Lisette Joseph, au Canada et a fait la navette entre les deux pays avant d'émigrer définitivement au Québec vers l'âge de 4 ans.

> À la boxe, il a amorcé une brillante carrière chez les amateurs: sept championnats canadiens consécutifs, trois titres de boxeur de l'année au pays (2001-2003), l'or aux Jeux de la francophonie (2001) et à ceux du Commonwealth (2002), le bronze aux Jeux panaméricains (2003). Et une participation aux Jeux olympiques d'Athènes, après un combat, judiciaire celui-là, avec le Comité olympique canadien pour obtenir sa qualification.

- Gabriel Béland




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer