Entente à l'amiable dans le recours collectif à l'aéroport de Saint-Hubert

Les représentants des écoles de pilotage se sont... (PHOTO FRANCOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les représentants des écoles de pilotage se sont dits satisfaits des mesures prévues dans cette entente.

PHOTO FRANCOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Longueuil prévoit dépenser jusqu'à 320 000$ pour financer l'ajout de silencieux aux avions utilisés par les écoles de pilotage à l'aéroport de St-Hubert. Cette mesure, ainsi que l'interdiction de faire certaines manoeuvres durant une importante partie de la fin de semaine, font partie d'un entente à l'amiable intervenue pour mettre fin au recours collectif intenté contre le bruit des aéronefs.

En 2011, le Comité Anti Pollution des avions - Longueuil avait déposé une demande de recours collectif pour dénoncer le bruit en provenance de l'Aéroport de Saint-Hubert. Les plaignants en avaient surtout contre certaines manoeuvres effectuées par les avions des écoles de pilotage, appelées dans le jargon «posé-décollé». Comme le nom l'indique, il s'agit de poser un appareil pour aussitôt redécoller, sans arrêter.

Après quatre années de discussions, les parties en sont venus à une entente en juillet. Celle-ci a finalement été entérinée par un juge la semaine dernière.

Dans le cadre de cette entente, la Ville de Longueuil s'est engagée à mettre en place un programme d'aide financière pour aider les écoles de pilotage à munir leurs avions de silencieux. La ville prévoit investir jusqu'à 100 000$ par an, pour trois ans. Chaque appareil aura droit à une aide de 5000$ pour se doter d'un silencieux. Une autre enveloppe de 20 000$ servira à homologuer deux nouveaux types de silencieux.

En plus des silencieux, des restrictions seront imposées sur l'utilisation des trois pistes par les avions des écoles de pilotage. Il sera par exemple interdit d'effectuer des manoeuvres de «posé-décollé» sur l'une d'entre elles, la 24G pour les habitués. Ces manoeuvres seront carrément interdites les samedis à partir de 15 heures, les dimanches, ainsi que les jours fériés.

De plus, un «comité consultatif sur le climat sonore de l'Aéroport de Saint-Hubert» sera créé. Un représentant des voisins des pistes siègera au sein de ce groupe qui pourra faire appel à l'expertise de la Direction de la santé publique de la Montérégie.

Les représentants des écoles de pilotage se sont dits satisfaits des mesures prévues dans cette entente.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer