La sentence de Claude Dubois portée en appel

Claude Dubois... (Photo: Le Soleil)

Agrandir

Claude Dubois

Photo: Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

La Couronne va en appel de la peine imposée au chanteur Claude Dubois dans une affaire d'alcool au volant, a annoncé le directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), lundi.

La décision de se pourvoir en appel devant la Cour supérieure a été prise «à la suite de l'analyse de la décision» rendue par le juge Gilles Garneau, la semaine dernière, peut-on lire dans le communiqué du DPCP.

Arrêté l'été dernier pour conduite avec facultés affaiblies, Dubois a été condamné à une amende de 3000 $ et à la suspension de son permis de conduire pendant une période d'un an par le juge Garneau. Il s'agissait pourtant de la troisième fois que le chanteur devait faire face à la justice pour des histoires d'alcool au volant. Ses premiers antécédents remontaient à 1984 et les seconds en 1996. La Couronne n'avait pas déposé d'avis de récidive.

Le juge Garneau a même fait fi d'une entente entre la Couronne et les avocats de Dubois. En octobre, les deux parties s'étaient entendues pour une peine d'emprisonnement de 90 jours et une suspension de permis pendant trois ans. Le juge a trouvé que cette proposition commune était trop sévère pour le chanteur car elle s'écartait trop des peines habituellement imposées dans des cas semblables.

La décision de juge Garneau a soulevé un tollé au Québec. Plusieurs associations luttant contre l'alcool au volant ont notamment dénoncé ce jugement en affirmant qu'il envoyait un mauvais message à la population.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer