Terrorisme: un autre résidant d'Ottawa arrêté

Awso Peshdary... (PHOTO LE DROIT)

Agrandir

Awso Peshdary

PHOTO LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Ottawa) La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé mardi l'arrestation d'un autre résidant d'Ottawa pour des accusations liées à des activités terroristes. Awso Peshdary, 25 ans, a été accusé d'avoir financé l'envoi de Canadiens en Syrie pour combattre auprès du groupe armé État islamique (EI).

La GRC a aussi porté des accusations contre Khadar Khalib, 23 ans, et John Maguire, 24 ans, tous deux originaires d'Ottawa, pour s'être rendus combattre auprès de l'EI.

Seul M. Peshdary est détenu. Les deux autres seraient toujours à l'étranger. «Nous continuons à travailler activement avec nos partenaires nationaux et internationaux pour retourner Khalib et Maguire au Canada pour qu'ils puissent faire face à la loi», a déclaré Jennifer Strachan, responsable des opérations criminelles de la GRC en Ontario.

M. Maguire, qui se fait maintenant appeler Abu Anwar al-Canadi, est un ancien étudiant de l'Université d'Ottawa. Il a quitté le Canada pour la Turquie en décembre 2012. Il s'est fait connaître par la diffusion d'une vidéo dans laquelle il profère des menaces à l'endroit du Canada et de ses citoyens.

Des informations ont circulé récemment quant à la possibilité qu'il ait été tué au combat. La GRC a indiqué mardi qu'elle ne dispose d'aucune preuve crédible à cet égard.

La surintendante Jennifer Strachan, de la GRC, a décrit M. Peshdary comme un acolyte de M. Maguire. L'enquête a démontré qu'au départ, «Peshdary aspirait à voyager avec Maguire», a précisé la chef de police. Par la suite, «Peshdary est resté en contact avec Maguire et, ensemble, ils ont comploté pour envoyer d'autres Canadiens en Syrie pour se joindre à l'EI».

Les deux hommes auraient ainsi collaboré avec Khadar Khalib pour qu'il se rende en Syrie à la fin du mois de mars 2014. «Maguire et Khalib sont deux membres actifs du groupe terroriste EI», a conclu Mme Strachan.

Quatrième arrestation depuis janvier

Depuis janvier, c'est la quatrième arrestation d'un résidant d'Ottawa en lien avec des activités terroristes. Les jumeaux Ashton et Carlos Larmond et leur ami Suliman Mohamed ont aussi été arrêtés en janvier. L'un des deux jumeaux a été interpelé à l'aéroport de Montréal. Selon les policiers, il comptait aller combattre aux côtés de l'EI.

James Malizia, commissaire adjoint de la GRC, a indiqué qu'il existe «un lien social» entre plusieurs des suspects et que certains se connaissaient. Mais il a précisé que les enquêtes qui ont mené aux arrestations de janvier et à celle de mardi étaient des opérations distinctes.

Le commissaire n'a pas écarté la possibilité que d'autres arrestations frappent ce qui a déjà été décrit comme une cellule terroriste en plein coeur de la capitale canadienne. «Pour le moment, l'enquête continue, alors on verra bien ce que le futur nous emmène», a-t-il déclaré.

La GRC a présenté le projet SERVANT comme une opération policière complexe, au cours de laquelle de nombreuses techniques ont été déployées. L'enquête a débuté le 8 janvier 2015. Le corps policier encourage les citoyens à demeurer vigilants et à signaler toute information sur le terrorisme ou des activités suspectes au Réseau info-sécurité nationale, au 1 800 420-5805, ou à leur corps policier local.

Awso Peshdary

L'Ottavien Awso Peshdary, 25 ans, n'en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. Il a été arrêté et interrogé en 2010 à propos de ses liens présumés avec trois personnes soupçonnées d'appartenir à une cellule terroriste à Ottawa. Peu après sa libération, faute de preuves pouvant mener à des accusations, il est revenu devant les tribunaux pour une affaire de violence conjugale. Le jeune homme, qui a au moins un enfant âgé de près de 5 ans aujourd'hui, a fréquenté le Collège algonquin d'Ottawa. Ses parents habitent Plantagenet, à l'est de la capitale fédérale. Joint hier, le père d'Awso Peshdary a dit préférer ne  faire aucun commentaire.

Khadar Khalib

Sur son profil Google+, la dernière image que Khadar Khalib a partagée rapporte des propos d'Abdallah Azzam, l'un des fondateurs d'Al-Qaïda. «La mort n'arrive qu'une fois, aussi bien mourir en menant le djihad», peut-on y lire. Ailleurs sur sa page, on trouve des vidéos prêchant l'islam ou montrant des combattants du djihad - cette même lutte que Khadar Khalib est parti mener quand il s'est envolé pour la Syrie, le 29 mars. Avant de partir à l'étranger, l'homme de 23 ans a fréquenté le Collègue algonquin d'Ottawa. Ce serait Awso Peshdary qui l'aurait convaincu d'adhérer au groupe armé État islamique (EI), avec son ami John Maguire.

John Maguire

John Maguire, lui aussi originaire d'Ottawa, est surveillé par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) depuis des années. Il est passé sous le radar des autorités en janvier 2013, quand il s'est rendu en Syrie. Dans une vidéo publiée au début du mois de décembre, il se présente comme Abu Anwar al-Canadi, un Canadien «typique» qui s'est converti à l'islam. Dans l'extrait, celui qui a fréquenté l'organisation musulmane de l'Université d'Ottawa pendant ses études, de 2010 à 2013, incite les Canadiens à prendre part au djihad. À la mi-janvier, un membre de l'EI a déclaré qu'il était mort au combat à Kobané, en Syrie. La GRC a déclaré hier n'avoir obtenu aucune confirmation officielle de sa mort.

- Marie-Michèle Sioui

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer