L'équipe Coderre attaque le cadre financier de Projet Montréal

Le maire sortant Denis Coderre a déclaré en... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Le maire sortant Denis Coderre a déclaré en avant-midi hier qu'«on ne sait même pas d'où va venir l'argent» des promesses faites par Projet Montréal.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Restée plutôt en retrait hier, Valérie Plante a néanmoins été l'objet de critiques nourries de l'équipe Coderre, qui ont martelé toute la journée que ses promesses électorales étaient irréalistes d'un point de vue financier.

En matinée jeudi, lors d'un point de presse à l'Île Bizard au cours duquel il a promis la construction d'une passerelle reliant l'île à la gare de Sainte-Dorothée, Denis Coderre a déclaré qu'«on ne sait même pas d'où va venir l'argent. [Projet Montréal] dit: "Inquiétez-vous pas, l'argent va venir de Québec ou d'Ottawa". Ce n'est pas en ayant quelques contacts avec Québec solidaire qu'on va régler les problèmes, hein?»

En après-midi, des candidats de l'équipe Coderre ont à leur tour repris ce thème.

«Nous avons chiffré sept de leurs 400 engagements et à eux seuls, le chiffre est de 800 millions annuellement. Leur programme, c'est de la pensée magique. Où vont-ils trouver l'argent?», a lancé Russell Copeman, maire de l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de Grâce.

Mercredi, Projet Montréal a revu son cadre financier. Alors que le parti avait d'abord présenté un cadre financier équilibré, les chiffres ont été revus et selon son évaluation, il en coûtera 20 millions de plus annuellement pour financer l'ensemble des promesses tenues en campagne.

Mercredi, Valérie Plante s'est défendu de s'apprêter à vider les coffres de la Ville. «Nos engagements pour la ville de Montréal se chiffrent à 55 millions. Pas 800, pas 100 millions, mais bien 55 millions. (...) Denis Coderre qui est en mode panique, sort des chiffres de son chapeau. Ce n'est pas la première fois. J'aimerais ça rappeler au maire que le 375e, c'est 400 millions de dollars qui ont été pris à même l'argent des Montréalais.»

Pour couvrir les 20 millions de dépenses supplémentaires, Projet Montréal mise sur une croissance annuelle des revenus.

Hier, ce n'est pas Valérie Plante elle-même, mais son attaché de presse, Marc-André Viau, qui a donné la réplique sur cette question mise de nouveau de l'avant par l'équipe de Denis Coderre.

«On a mis à jour notre cadre financier au fur et à mesure de l'évolution de notre compagne et de nos annonces, a dit M. Viau. L'équipe Équipe Denis Coderre, elle, ne possède aucun cadre financier. Ses annonces d'un musée de l'immigration dans le Vieux- Port et d'une passerelle de l'Île-Bizard vers Laval ne sont aucunement chiffrées.»

«Il semble que pour compenser pour leur campagne ratée, tout ce qu'Équipe Denis Coderre ait trouvé comme idée à trois jour du vote c'est de s'attaquer désespérément à Valérie Plante plutôt que de proposer des idées pour améliorer le quotidien des Montréalais», a ajouté M. Viau.

- Avec la collaboration de David Santerre




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer