Mairie de Montréal: un ancien président du comité exécutif sera candidat

L'ancien président du comité exécutif de la Ville... (PHOTO OLIVIER JEAN, Archives LA PRESSE)

Agrandir

L'ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal Jean Fortier annoncera ce matin qu'il tentera un retour en politique municipale à la tête de Coalition Montréal, a appris La Presse.

PHOTO OLIVIER JEAN, Archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Denis Coderre et Valérie Plante auront de la compagnie sur la ligne de départ pour la course à la mairie. L'ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal Jean Fortier annoncera ce matin qu'il tentera un retour en politique municipale à la tête de Coalition Montréal, a appris La Presse.

Le parti entend se positionner au centre de l'échiquier montréalais. « Entre l'autoritarisme de Denis Coderre et le totalitarisme de Projet Montréal, il me semble qu'il y a une voix qui existe », a indiqué hier soir à La Presse le président de Coalition Montréal et ancien maire intérimaire de Montréal, Laurent Blanchard.

Selon ce dernier, Jean Fortier, ancien banquier, formé en ingénierie et qui connaît les structures internes de Montréal, correspond aux attentes des électeurs. « C'est une candidature dont l'honnêteté vaut la peine d'être soulignée », ajoute M. Blanchard.

En pleine tempête électorale, en 2009, M. Fortier avait révélé que lorsqu'il était en poste à l'hôtel de ville, aux côtés du maire Pierre Bourque, il avait été sollicité par la mafia. Il avait raconté avoir décliné une offre de 100 000 $ en argent comptant en contrepartie de la vente d'un terrain municipal destiné à un lucratif projet résidentiel. Il s'agissait de la pépinière que la Ville de Montréal détenait à Terrebonne. M. Fortier avait alors cherché à obtenir la protection des autorités, mais en vain.

Un seul élu au conseil

Joint hier soir, M. Fortier a refusé de confirmer sa candidature. « Comme disait le grand Jean Drapeau, je ne commente pas les rumeurs », a-t-il lancé. Puis, en riant, il a invité La Presse à venir discuter de nouveau de cet épisode qui pourrait remonter à la surface à la faveur des enquêtes de l'Unité permanente anticorruption, croit-il.

Faut-il y voir la motivation à replonger dans les affaires de Montréal ? « J'ai le devoir de changer ce que je peux changer, d'accepter ce que je ne peux pas faire, et d'avoir la patience d'attendre », a répondu Jean Fortier avant de souligner qu'il faudrait attendre la conférence de presse pour le reste.

Coalition Montréal avait obtenu six sièges au conseil municipal au scrutin de 2013. Les Réal Ménard, Elsie Lefebvre et Benoît Dorais ont changé de parti politique depuis. Il ne reste que Marvin Rotrand, le vétéran au conseil municipal (élu depuis 1982), qui agit comme chef du parti. Hier soir, M. Rotrand ne souhaitait pas faire de commentaire.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer