Valérie Plante promet de réduire les taxes des familles

Près de 200 membres se sont rassemblés au cabaret... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Près de 200 membres se sont rassemblés au cabaret du Lion d'Or pour le lancement officiel de la campagne électorale de Valérie Plante, lundi soir.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, s'engage à réduire les taxes des familles montréalaises si elle est portée au pouvoir le 5 novembre.

L'aspirante «première mairesse de Montréal» a officiellement lancé sa campagne électorale, hier soir, lors d'un rassemblement au cabaret du Lion d'Or. Dans son discours livré devant près de 200 membres, elle a levé le voile sur certains des engagements qu'elle compte mettre de l'avant afin de se faire élire à la mairie.

«Pour inciter les familles à rester à Montréal, nous allons couper dans leurs taxes», a-t-elle notamment promis. Elle n'a toutefois pas donné de détails sur l'ampleur des baisses envisagées ni sur sa façon de procéder pour cibler les familles. Projet Montréal veut ainsi éviter de voir les gens quitter l'île pour la banlieue dès qu'ils ont des enfants.

Seul indice, Valérie Plante a évoqué dans son discours que son parti comptait adopter «un système de taxation plus équitable». Elle a notamment dit avoir pris bonne note du mécontentement des petits commerçants à ce sujet. Projet Montréal prévoit détailler ses engagements financiers plus tard en campagne.

À l'exception d'une poignée d'arrondissements qui ont réduit leurs taxes, la majorité des Montréalais n'ont pas connu de gel - encore moins de baisse - de taxes depuis longtemps. Rappelons que depuis quatre ans, l'administration Coderre a eu pour pratique de coller les hausses de taxes à l'inflation. Elles ont ainsi augmenté de 2% environ par année.

Priorité aux transports

La congestion étant un sujet récurrent lors de ses rencontres avec les citoyens, Valérie Plante a de nouveau réitéré sa proposition de construire une nouvelle ligne de métro. Son parti propose également d'introduire la gratuité pour les jeunes et les aînés.

Et afin d'améliorer la fluidité dans les rues de la métropole, la chef de Projet Montréal dit vouloir améliorer la planification et la coordination des chantiers. «Quand les cônes orange deviennent notre emblème... Au début, c'est drôle, mais à un moment, ça devient moins drôle», a déploré la candidate.

Sur le front de l'habitation, Valérie Plante a promis d'imposer aux promoteurs pilotant de grands projets immobiliers un plancher de 20% de logements offrant trois chambres et plus.

«Pas de squelettes »

Dans son discours de lancement, Valérie Plante a tenté de rassurer ses membres sur son déficit de notoriété par rapport à son principal adversaire. Elle les a invités à convaincre leurs voisins de voter pour elle; l'aspirante mairesse a d'ailleurs indiqué : «S'ils veulent savoir qui je suis, vous pourrez leur dire que je ne suis pas une politicienne de carrière avec tous les squelettes qui viennent avec.»

Surtout, Valérie Plante est convaincue de pouvoir l'emporter le 5 novembre, malgré les pronostics de certains analystes. Si elle reconnaît que Montréal a retrouvé sa stabilité après de rudes années, elle «refuse de se comparer à la corruption et aux magouilles de l'administration précédente».

Lors du lancement, Valérie Plante a indiqué que Projet Montréal présentera 103 candidats lors des élections. Le parti présentera la parité hommes-femmes non seulement pour l'ensemble de ses candidatures, mais aussi pour les postes de maire d'arrondissement ainsi que les conseillers.

***

HAUSSES DE TAXES À MONTRÉAL

  • 2010 : 5,2%
  • 2011 : 4,3%
  • 2012 : 3,0%
  • 2013 : 2,2%
  • 2014 : 2,8%
  • 2015 : 2,2%
  • 2016 : 2,2%
  • 2017 : 1,7%




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer