Recouvrement de l'autoroute Ville-Marie: «On va le faire», promet Poëti

Selon les évaluations préliminaires de la Ville, il... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Selon les évaluations préliminaires de la Ville, il en coûtera «entre 45 et 70 millions» pour recouvrir 125 mètres d'autoroute entre les rues Sanguinet et Hôtel-de-Ville. On n'a pas précisé quelles seraient les parts de Québec et Montréal.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le recouvrement d'une partie de l'autoroute Ville-Marie autour de la station Champ-de-Mars, au coût maximum de 100 millions, est officiellement «en mode réalisation», a annoncé cet après-midi le maire Denis Coderre.

Le ministre des Transports et responsable de la région de Montréal, Robert Poëti, s'est engagé au nom du gouvernement Couillard à réaliser le projet d'ici 2017. «Philippe Couillard l'avait annoncé en campagne électorale, l'argent est là, oui, on va le faire, ce projet-là», a annoncé en point de presse le ministre.

Selon les évaluations préliminaires de la Ville, il en coûtera «entre 45 et 70 millions» pour recouvrir 125 mètres d'autoroute entre les rues Sanguinet et Hôtel-de-Ville. On n'a pas précisé quelles seraient les parts de Québec et Montréal.

Ce qu'on a rebaptisé la «phase 1» de ce recouvrement ne représente en fait que le quart du projet original, qui devait se prolonger sur 500 mètres jusqu'au Palais des congrès. Le maire Coderre a annoncé cet après-midi ce qu'il a qualifié de coup d'envoi des travaux, soit l'avant-projet. «Ce n'est pas une étude de faisabilité, on ne fait pas une étude pour faire une étude. On met toutes les conditions gagnantes pour que ça puisse se réaliser.» 

Place publique «distinctive»

Les Montréalais seront invités cet été à «donner leurs idées», dans le cadre d'une consultation dont les détails n'ont pas été précisés. Dès novembre prochain, on devrait avoir défini les options techniques et être prêt à lancer le chantier qui devra être terminé à temps pour le 375e anniversaire de Montréal, en 2017.

Le recouvrement de cette portion de l'autoroute permettra l'aménagement d'une place publique qu'on veut «distinctive», première étape pour combler ce que le maire Coderre a qualifié de «cicatrice qui a littéralement coupé la ville en deux». En février dernier, il en a confié la réalisation au chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Richard Bergeron.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer