Noël avant l'environnement

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les convictions environnementalistes tendent à céder le pas aux traditions de Noël, selon une nouvelle étude australienne. Cette observation a surpris les auteurs de l'étude.

«Nous avons été assez surprises de constater que les convictions environnementalistes deviennent moins importantes durant la période des Fêtes», explique Lesley Head, de l'Université de Wollongong, l'une des deux coauteures de l'étude publiée dans la revue Geoforum. «Certaines des familles que nous avons interviewées étaient très frugales le reste de l'année.»

Les deux sociologues australiennes suivent depuis quelques années une quinzaine de familles et évaluent leurs convictions et comportements environnementalistes. Ils ont l'an dernier inclus une portion «Noël».

Sur les quatre familles qui avaient la plus forte identité «verte», seulement une pratiquait beaucoup les dons «responsables» pour Noël, les autres y adhérant à un niveau faible à modéré. La plupart des familles modérément vertes, par contre, continuaient à être modérément environnementalistes à Noël.

«Il semble que la famille et ses traditions prennent préséance à Noël sur les convictions environnementalistes, dit Mme Head. C'est un bon exemple d'une tendance forte que nous avons relevée ailleurs dans notre étude longitudinale. La notion de famille est au coeur des décisions des ménages, même chez les individus très écologistes. Ça montre l'importance de faire comprendre les changements climatiques, par exemple, par le biais de leur impact sur les relations sociales et familiales, plutôt que de chercher à plaquer des identités "vertes" sur les gens.»

Colleen Thorpe, responsable du service d'accompagnement en développement durable chez Équiterre, a été surprise des résultats de l'étude australienne, que La Presse lui a demandé de commenter. Mais elle pense que les mentalités évoluent à propos des cadeaux responsables et que dans quelques années, les valeurs environnementalistes se refléteront aussi à Noël.

L'étude australienne sur la quinzaine de familles se poursuit, mais n'aura plus d'autre volet de Noël, dit Mme Head. Les autres questions abordées touchent entre autres le niveau de chauffage l'hiver et de climatisation l'été.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer