Porter croit que Couillard ferait un bon premier ministre

L'ancien numéro un du CUSM Arthur Porter, accusé... (PHOTO ARCHIVES PC)

Agrandir

L'ancien numéro un du CUSM Arthur Porter, accusé de fraude, avant d'être emprisonné au Panama.

PHOTO ARCHIVES PC

(Montréal) L'ancien patron du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) Arthur Porter affirme qu'il considère toujours le chef du Parti libéral Philippe Couillard comme un ami et que celui-ci ferait un très bon premier ministre du Québec.

Lors d'un voyage de pêche au Nouveau-Brunswick en... (Photo archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Lors d'un voyage de pêche au Nouveau-Brunswick en 2006, Philippe Couillard (3e de la gauche) pose entre autres aux côtés de l'ancien patron du CUSM Arthur Porter (5e à partir de la gauche) et de l'avocat Marc Dorion (1er à gauche).

Photo archives La Presse

M. Porter, qui est détenu au Panama, tente toujours d'éviter l'extradition vers le Québec, où il fait face à des accusations de fraude et corruption en lien avec l'octroi du contrat du méga-hôpital anglophone à SNC-Lavalin. Son biographe et relationniste Jeff Todd a publié mercredi des extraits d'un entretien qu'ils ont eu au sujet de la campagne électorale québécoise.

M. Porter y dit toujours considérer M. Couillard comme un ami car il ne croit pas que les vrais amis s'abandonnent dans les moments difficiles.

« Nous avions une relation saine et j'aime croire que nous continuons d'en avoir une », dit-il au sujet de M. Couillard. Il a vu une partie des nombreuses déclarations où M. Couillard se distancie radicalement de lui et dit s'être trompé sur son compte, mais il croit que certaines  d'entre elles ont été prises « hors contexte ».

« Philippe et moi nous connaissions très bien l'un et l'autre. Nous passions du temps socialement ensemble. Nous sentions qu'il était important que nous ayons une bonne relation en raison des choses que nous avions en faire côté travail. Mais nous nous appréciions sincèrement l'un et l'autre et nous passions du temps de qualité ensemble. Notre intention avait été de poursuivre cela dans le futur », affirme M. Porter.

M. Porter croit par ailleurs que M. Couillard ferait « un bon premier ministre ».

« L'une des choses à propos de Philippe, c'est qu'il est extrêmement intelligent, polyvalent et qu'il a une bonne compréhension du monde », dit-il à ce sujet.

Il confirme encore une fois que la firme de consultant qu'il avait enregistrée avec Philippe Couillard n'a jamais été active, qu'elle n'était qu'un projet. « Nous avions un sens de l'internationalisme. Il avait travaillé en Arabie Saoudite et avait beaucoup de liens politiques internationaux. Moi aussi j'avais beaucoup de liens politiques internationaux (...) Nous avions mis en branle ces choses. Nous n'avons jamais activé la compagnie », dit-il.

Pauline Marois a sauté sur l'occasion pour associer encore une fois M. Couillard et M. Porter mercredi. « Je vais vous dire une chose que ma mère me disait : Qui se ressemble s'assemble. Alors vous comprenez bien ce que je veux dire. Je pense que M. Couillard a toujours essayé de se dissocier de M. Porter. On a toujours eu un peu de doute. On comprend qu'aujourd'hui, l'ami de M. Couillard vient lui porter main-forte », a-t-elle déclaré.

Philippe Couillard n'a pas voulu commenter. Il dit avoir déjà répondu à toutes les questions à ce sujet. 

-Avec la collaboration de Tommy Chouinard et Paul Journet.




la boite:2512870:box

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer