Legault met en cause les compétences de Marois et Couillard

Le chef caquiste a fait valoir sa feuille... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

Agrandir

Le chef caquiste a fait valoir sa feuille de route de cofondateur et grand patron d'Air Transat.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le fait que Pauline Marois ait été travailleuse sociale et que Philippe Couillard ait été médecin les rend moins qualifiés pour administrer le gouvernement, a affirmé François Legault, samedi, vantant son passé de gestionnaire d'entreprise.

Le chef de la Coalition avenir Québec était à Québec pour promettre de mettre fin au « gaspillage » dans les contrats informatiques du gouvernement. S'il est élu, il compte réduire les dépenses dans ce domaine de 15%, une économie de 300 millions.

Il blâme les gouvernements Charest et Marois pour les nombreux dépassements de coûts observés dans ces projets, notamment le programme SAGIR qui coûtera un milliard alors que son budget initial était de 83 millions.

«Le Parti québécois et le Parti libéral ont complètement perdu le contrôle d'une dépense qui représente plus de 2 milliards par année. C'est énorme, c'est scandaleux, c'est un scandale aussi important que la construction.»

M. Legault a présenté son équipe comme la seule à pouvoir s'attaquer au problème. À ses yeux, la formation professionnelle des chefs du Parti québécois et du Parti libéral fait qu'ils seront moins bien outillés pour y parvenir.

«J'ai de l'expérience dans le redressement, a-t-il déclaré. Je crois qu'au Québec, pour avoir un vrai plan de redressement, c'est mieux d'avoir un comptable, un entrepreneur, un gestionnaire que d'avoir une travailleuse sociale ou un médecin.»

M. Legault, qui a fondé et administré le transporteur aérien Air Transat, a fait valoir que plusieurs gestionnaires se présentent sous la bannière de son parti. Il était flanqué du député sortant de Lévis, Christian Dubé, ancien administrateur de Cascades.

Le chef libéral Philippe Couillard est chirurgien. Il a été partenaire au fonds d'investissement PCP lorsqu'il a quitté le gouvernement Charest en 2008.

La chef péquiste Pauline Marois est formée en service social, mais elle a aussi décroché une maîtrise en administration des affaires en 1976.

Le chef caquiste s'est défendu d'agir de manière méprisante, affirmant que «chacun a ses spécialités».

«C'est ma passion, ce ne sera pas une job à temps partiel de créer des jobs. (...) L'économie, la gestion, c'est une obsession. Je ne crois pas que Mme Marois et M. Couillard, à cause de leur formation et de leurs passions, ça va être à temps plein. Je pense qu'ils seraient plutôt à temps partiel sur l'économie et la bonne gestion.»

Charte et référendum

M. Legault a par ailleurs signalé un changement de ton alors qu'il amorce la deuxième moitié de la campagne. Il s'en prend à la position de Philippe Couillard sur la charte de la laïcité, lui reprochant de ne pas pouvoir affirmer haut et fort qu'une policière ne devrait pas avoir le droit de porter un voile. Et il reproche à Pauline Marois de vouloir plonger le Québec dans une campagne référendaire.

Le chef caquiste compte marteler que son parti propose le «meilleur des deux mondes».

«La CAQ est contre le référendum, mais elle est pour une charte qui va défendre les valeurs québécoises, a-t-il dit. C'est ça que les Québécois veulent.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

la boite:2512870:box

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer