Banques et compagnies pétrolières doivent payer plus, dit Duceppe

Gilles Duceppe... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Gilles Duceppe

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les banques canadiennes et les grandes compagnies pétrolières devraient payer davantage d'impôt, estime le chef du Bloc, Gilles Duceppe, qui réclame une plus grande justice fiscale.

Lors d'une sortie ce matin à Montréal, le chef bloquiste a dénoncé les baisses d'impôt accordées ces dernières années aux grandes entreprises, faisant en sorte qu'elles ne paient plus leur juste part selon lui. Alors que le taux d'imposition des banques était de 20% en 2007, il n'est plus que de 15%, déplore-t-il.

«Il n'y a aucun danger à ce que les grandes banques canadiennes aient à l'étranger, alors il faut ramener leur taux d'imposition à 20%», plaide Gilles Duceppe.

Même demande pour les grandes compagnies pétrolières canadiennes. «Elles sont tellement gâtées par le régime fiscal qu'elles paient moins d'impôt au Canada qu'elles n'en paient au Texas. Le pire, c'est qu'elles reçoivent des subventions du gouvernement fédéral. Je ne suis pas sûr que les automobilistes payant des prix élevés à la pompe sont heureux d'apprendre que le gouvernement fédéral verse des dizaines de millions de leurs impôts à des compagnies pétrolières.»

Il cite en exemple une compagnie albertaine qui a reçu à elle seule 120 millions en subvention selon lui. «C'est le principe du pollueur payé plutôt que pollueur payeur», s'indigne le chef bloquiste.

Oubli du niqab

Le chef bloquiste a par ailleurs déploré que les chefs n'aient pas profité du débat de jeudi soir pour se prononcer sur le vote à visage couvert. Il espère que la question pourra être abordée lors des débats en français, le premier ayant lieu le 24 septembre. «Je veux qu'ils se prononcent sur la question du niqab. Il me semble qu'à la suite du vote unanime à l'Assemblée nationale, que les partis fédéralistes qui disent respecter les décisions de l'Assemblée nationale devraient respecter celle-ci et qu'il n'y ait pas de vote à visage couvert au fédéral».

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer