Uniformes scolaires: Sauvé et Piacente déclarent faillite

Dans un courriel, l'entreprise a, entre autres, informé... (Photo Edouard Plante-Fréchette, Archives La Presse)

Agrandir

Dans un courriel, l'entreprise a, entre autres, informé les écoles qu'elles seront libres de prendre entente avec un autre fournisseur à compter de l'automne prochain.

Photo Edouard Plante-Fréchette, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une centaine d'écoles publiques et privées de la province devront se tourner vers un nouveau fournisseur d'uniformes scolaires, puisque les entreprises Maison Piacente et Uniformes Sauvé sont contraintes de déclarer faillite.

Le président de l'entreprise a envoyé vendredi un message aux directions d'établissements scolaires qu'il desservait jusqu'ici pour leur faire part de la nouvelle.

«Tous nos points de vente (magasins, kiosques, points de service indépendants et sites web) seront fermés à compter d'aujourd'hui. Nous vous demandons de bien vouloir en aviser les parents dans les meilleurs délais», écrit François Bovet.

Dans ce même courriel, l'entreprise informe les écoles qu'elles seront libres de prendre entente avec un autre fournisseur à compter de l'automne prochain.

«Nous avons pris cette difficile décision afin de ne pas vous imposer une relation d'affaires avec un fournisseur en particulier, mais plutôt vous libérer le plus rapidement possible du contrat en cours», écrit François Bovet.

En entrevue à La Presse l'été dernier, le président affirmait que ses entreprises fournissaient environ 50 000 élèves de la province.

Chez Flip Design à Drummondville, «le téléphone n'a pas arrêté de sonner depuis vendredi», indique sa copropriétaire Caroline Marois, qui se désole de voir des entreprises de son industrie faire faillite. «C'est triste», dit-elle. 

«On s'était préparé d'avance pour recevoir ça, mais on a nos limites, poursuit Caroline Marois. On va aider le plus qu'on peut, mais on ne pourra pas en aider un très grand nombre. C'est certain qu'on va respecter la clientèle qu'on a déjà, ils nous font confiance.»

François Bovet a indiqué à La Presse qu'il ne ferait pas de commentaires sur la faillite de ses entreprises.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer