Immeubles de la CSDM: des organismes communautaires dénoncent un manque de transparence

La CSDM a passé en revue son parc... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La CSDM a passé en revue son parc d'immeubles excédentaires au cours de la dernière année et les a classés en trois catégories : ceux qu'on souhaite garder pour y loger des élèves, ceux qu'on veut vendre et ceux qu'on voudrait garder comme réserve foncière.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quels immeubles la Commission scolaire de Montréal (CSDM) veut-elle reprendre ou vendre ? C'est la question posée par plusieurs organismes actuellement logés dans des immeubles de la CSDM et qui craignent d'être évincés.

Une coalition regroupant une dizaine d'organismes communautaires et plusieurs centres de la petite enfance a interpellé hier soir le conseil des commissaires de la CSDM pour qu'il fournisse rapidement la liste des bâtiments qui seront repris dans les prochaines années.

« On a une épée de Damoclès au-dessus de la tête depuis environ quatre ans. On ne sait jamais si on va quitter les bâtiments, il y a plein de projets qui sont bloqués parce qu'on ne sait pas si on va devoir quitter », dit Rémy Robitaille, porte-parole de la coalition.

La présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, soutient que cette liste sera éventuellement rendue publique.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer