Manifestation de la CSN pour les services éducatifs à Montréal

Les manifestants se sont rassemblés en début d'après-midi... (Photo Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Les manifestants se sont rassemblés en début d'après-midi au Carré Saint-Louis dans le Quartier Latin, puis se sont dirigés vers le bureau du premier ministre Philippe Couillard à quelques kilomètres de là, au centre-ville de Montréal.

Photo Édouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au rythme des crécelles et des tam-tams, plus de 500 travailleurs de services éducatifs aux couleurs de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont manifesté cet après-midi au centre-ville de Montréal pour exiger un réinvestissement dans les garderies et les services aux enfants.

Les manifestants se sont rassemblés en début d'après-midi au Carré Saint-Louis dans le Quartier Latin, puis se sont dirigés vers le bureau du premier ministre Philippe Couillard à quelques kilomètres de là, au centre-ville de Montréal. Des dizaines de milliers de cartes postales devaient être déposées devant le bureau de M. Couillard au terme de la manifestation. Le même scénario se déroulait en parallèle à Saint-Félicien dans la circonscription du premier ministre .

«Ça fait deux ans et demi au Québec qu'on est en austérité ! Il y a eu des compressions budgétaires majeures qui ont frappé partout : dans les commissions scolaires, dans les services de garde, dans les milieux familiaux, dans les CPE. Là, on est en train de saupoudrer quelques investissements, mais ce n'est pas suffisant», a affirmé le président de la CSN Jacques Létourneau en mêlée de presse.

Le chef syndical espère que cette mobilisation arrivera à convaincre le ministre de l'Éducation Sébastien Proulx et le premier ministre Couillard de réinvestir dans les services éducatifs. «1,7 milliard de surplus a été annoncé hier, et va être réinvesti uniquement dans le Fonds des générations du Québec, alors qu'il y a des besoins, là, maintenant. Oui, c'est vrai qu'il faut se préoccuper de l'avenir du Québec sur le plan des finances publiques, mais si aujourd'hui on crée un déficit social et qu'on coupe des services à la population, ce sont les jeunes et le Québec qui vont en souffrir», a dénoncé Jacques Létourneau.

La représentante du secteur des centres de la petite enfance à la FSSS-CSN, Louise Labrie, qualifie pour sa part de «cadeaux de Père Noël» du gouvernement libéral les 120 millions d'investissements annoncés l'an dernier les 30 millions de cette année. «C'est de l'argent qui est non récurrent. Ce n'est pas ça qui va redonner de la qualité à nos services. [...] Dans les CPE, il y a des coupures de budget dans l'alimentation des enfants, des coupures dans le matériel, il y a des coupures partout. Ce gouvernement est en train d'attaquer la qualité de nos services», a-t-elle déclaré, en mêlée de presse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer