Des cégépiens tiennent un camp de formation pour améliorer leur gestion étudiante

Rose Crevier-Dagenais, présidente de la Fédération étudiante collégiale... (Fournie par la Fédération étudiante collégiale du Québec)

Agrandir

Rose Crevier-Dagenais, présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec.

Fournie par la Fédération étudiante collégiale du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Une soixantaine de délégués appartenant à une vingtaine d'associations étudiantes de différents cégeps de la province participent, en fin de semaine, à Montréal, à un camp de formation organisé par la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ).

Dans le cadre l'événement, la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, a été invitée pour s'adresser aux jeunes et partager sa vision de l'éducation.

Samedi, un débat entre les représentants de toutes les ailes jeunesse des principaux partis politiques de la province a eu lieu.

Il s'agissait d'une occasion pour les étudiants de poser des questions sur des dossiers actuels, tels que le salaire minimum à 15 $ l'heure ou les prochains transferts fédéraux en matière d'éducation, a affirmé la présidente de la FECQ, Rose Crevier-Dagenais, en entrevue avec La Presse canadienne.

Le camp de formation a pour but d'enseigner les rouages des comités exécutifs aux nouveaux délégués d'associations étudiantes et de leur offrir des compétences, notamment en communication, en administration et en mobilisation étudiante.

«Les formations servent à préparer les étudiants (...) qui font leur première expérience de gestion financière d'une association étudiante ou de mobilisation des membres et ils doivent aller chercher ces compétences», explique Rose Crevier-Dagenais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer